/contests
Navigation

Concours BOURSES D’ÉTUDES JEUNES ATHLÈTES 2021

Concours BOURSES D’ÉTUDES JEUNES ATHLÈTES 2021

Coup d'oeil sur cet article

LES GAGNANTS DE L’ÉDITION 2021 SONT MAINTENANT CONNUS !
Le verdict est tombé ! Après de longues délibérations, les lauréats de la 15e édition du programme Bourses d’études jeunes athlètes du Journal de Montréal, du Journal de Québec et de RBC, en collaboration avec FIDA, Boutique Courir, SportsQuébec et TVA Sports, ont enfin été dévoilés jeudi dernier. Une fois de plus, les excellents dossiers scolaires et sportifs des candidats ont rendu le travail des juges difficile, mais c’est finalement Maïté Bouchard et David La Rue qui ont remporté les deux grands prix de 2021, soit une bourse d’études d’un montant de 5000 $ !
LIRE LA SUITE

Votez pour votre athlète coup de cœur et courez la chance de gagner une carte-cadeau de 1 000 $ de Boutique Courir.

Cliquez ici pour voter.

Raphaëlle Tousignant
Compétitions annulées, entraînements reportés, cours à distance : l’année qui vient de s’écouler aura été remplie de défis pour Raphaëlle Tousignant. Mais, fidèle à elle-même, la jeune parahockeyeuse a su faire preuve de résilience pour s’adapter à cette période sans précédent tout en continuant à s’illustrer dans son sport et dans ses études !
LIRE LA SUITE



Mohamed Auda
Né avec un handicap auditif, Mohamed Auda ne s’est jamais laissé abattre par les obstacles qui se dressaient sur son chemin. La devise du jeune étudiant en médecine ? Avec du courage, de la persévérance, de la résilience et de la patience, TOUT devient possible, peu importe les défis qui nous attendent, comme intégrer l’un des programmes universitaires les plus prestigieux et être sélectionné par l’équipe canadienne de handball !
LIRE LA SUITE



Benjamin Gagné
Comme tous les athlètes, la pandémie a profondément bouleversé la routine de Benjamin Gagné. Toutefois, le jeune nageur originaire du Saguenay a su surmonter cet obstacle avec brio, faisant preuve de persévérance et de force de caractère. En puisant sa motivation dans les plus petites réalisations, ou encore en se fixant des défis à court terme, le futur étudiant en médecine a réussi à maintenir sa forme physique et son désir d’accomplissement, ce qui lui a permis de croître comme athlète.
LIRE LA SUITE



Charlotte Beauchemin
Âgée de 23 ans, Charlotte Beauchemin a participé à de nombreuses compétitions de plongeon durant son enfance, avant de commencer à pratiquer la natation, à l’âge de 15 ans. En plus de s’entraîner une vingtaine d’heures par semaine avec les Carabins de l’Université de Montréal et le Club de natation de Pointe-Claire, l’étudiante en physique et informatique se démarque dans ses études. La jeune athlète a en effet été lauréate du concours Chapeau, les filles !, volet Excelle Science, organisé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour souligner l’excellence des femmes qui se préparent à exercer une profession traditionnellement masculine.
LIRE LA SUITE



Thierry Ferland
Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Thierry Ferland a décidé d’accueillir la pandémie comme un beau défi à relever. Non seulement le jeune patineur artistique a-t-il profité de cette période d’arrêt forcé pour redoubler d’efforts dans sa préparation physique, mais il a même vu sa motivation augmenter ! Et, comme si ce n’était pas suffisant, l’étudiant en enseignement préscolaire et primaire a réussi à améliorer ses résultats scolaires en 2020 !
LIRE LA SUITE



Maïté Bouchard
Depuis le début de la pandémie, Maïté Bouchard a été confrontée à une foule de défis qui lui ont fait vivre toute une gamme d’émotions. De la déception à la tristesse, en passant par la colère, la jeune athlète a toutefois rapidement su faire preuve de résilience, tentant de voir cette période tumultueuse comme une occasion de devenir une meilleure athlète et de travailler ses faiblesses. Plus motivée que jamais, l’étudiante en médecine garde le cap sur son rêve : représenter le Canada aux prochains Jeux olympiques !
LIRE LA SUITE



Béatrice Lamarche
Ayant commencé à pratiquer le patinage de vitesse dès l’âge de 5 ans, Béatrice Lamarche a par la suite cumulé les honneurs sur les scènes nationale et internationale. Après être passée de la courte à la longue piste en 2016, la jeune patineuse a remporté quatre médailles de bronze et une d’or. Mais c’est en février 2021 que l’étudiante en kinésiologie a réalisé ses meilleurs résultats sportifs à vie, lors des Championnats du monde senior qui se déroulaient à Heerenveen, aux Pays-Bas !
LIRE LA SUITE



David La Rue
Il aurait évidemment préféré l’éviter, mais la pandémie est arrivée au « bon moment » pour David La Rue. Le jeune patineur de vitesse s’est en effet gravement blessé à l’aine à la fin de la saison 2019-2020, soit juste avant le début de la crise de la COVID-19. Cette année particulière aura donc permis à l’athlète de 22 ans de se rétablir et de retrouver sa forme optimale, et ce, sans la pression de revenir rapidement à la compétition. Ayant pu consacrer davantage de temps à ses études en raison de l’enseignement à distance, l’étudiant en administration des affaires a par ailleurs obtenu des résultats scolaires tout simplement époustouflants !
LIRE LA SUITE



Alicia Petkov
On pourrait presque affirmer qu’Alicia Petkov a grandi dans l’eau ! Après avoir fait de la natation dans sa tendre enfance, la jeune athlète a commencé à pratiquer le water-polo à l’âge de 8 ans. Trois ans plus tard, Alicia participait à ses premiers championnats canadiens, avant de gagner ses premières médailles d’or et d’argent, et de décrocher le titre convoité de meilleure buteuse de l’Est avec pas moins de 82 buts en 18 matchs ! Et comme si ce n’était pas suffisant, l’étudiante de 17 ans a reçu le Prix de l’athlète féminine par excellence de Waterpolo Québec !
LIRE LA SUITE



Marc-André Trudeau Perron
Comme ce fut le cas pour plusieurs autres sportifs amateurs, la pandémie est venue complètement bouleverser l’univers de Marc-André Trudeau Perron. Entre les compétitions annulées et les entraînements en solo, le jeune athlète a vécu des hauts et des bas qui ont fini par mettre sa motivation à rude épreuve. Toutefois, l’étudiant en génie industriel a rapidement réalisé que le simple fait d’aller courir et de dépenser de l’énergie lui faisait le plus grand bien. Ces sorties lui ont permis de faire de belles découvertes, comme les nombreux parcs de Montréal et les pistes cyclables déneigées même en hiver !
LIRE LA SUITE



Sophianne Samson
Sophianne Samson devait passer une bonne partie de l’été dernier en Europe, sur le circuit de la Coupe du monde. Évidemment, la pandémie a complètement changé les plans de la jeune cycliste, qui a dû se contenter de participer à des courses régionales et provinciales. Malgré tout, l’étudiante en médecine a profité de ce temps d’arrêt pour s’entraîner, étudier, passer du temps de qualité avec sa famille et même découvrir certaines régions du Québec !
LIRE LA SUITE



Ann-Sophie Bachand
Originaire de Sherbrooke, Ann-Sophie Bachand a dû quitter sa ville natale et sa famille en 2019, afin d’aller s’entraîner au Centre régional canadien d’entraînement de Patinage de vitesse Canada, situé à Montréal. L’année suivante, Ann-Sophie a joint les rangs de l’équipe de développement national et elle figure maintenant parmi les meilleures patineuses sur courte piste au pays. Malheureusement, la pandémie a empêché la jeune athlète de 16 ans d’amorcer sa carrière internationale. Or, toujours aussi déterminée, celle-ci compte bien se reprendre dès que la situation sera revenue à la normale !
LIRE LA SUITE



Tatiana Cocsanova
Née en Moldavie, Tatiana Cocsanova est arrivée au Canada à l’âge de 6 ans. Tout en apprenant la langue française, elle a commencé à pratiquer la gymnastique rythmique. Alors que la plupart des fillettes s’initient à ce sport vers 3 ans, Tatiana a redoublé d’efforts pour rattraper le temps perdu et s’illustrer dans cette discipline sportive et artistique qui est devenue une véritable passion. Son travail acharné a porté fruit, puisque la jeune athlète de 17 ans détient aujourd’hui le titre de Championne canadienne aux massues, et ce, alors qu’elle n’en est qu’à sa première année au niveau senior !
LIRE LA SUITE



Jean-Simon Desgagnés
Résilience et optimisme. Voilà les deux mots qui décrivent le mieux l’attitude qu’a adoptée Jean-Simon Desgagnés depuis le début de la pandémie. Malgré l’annulation de la plupart des compétitions et des entraînements supervisés, le jeune athlète a continué à s’entraîner en solo afin d’être au sommet de sa forme lorsque la situation reviendrait à la normale. Cette discipline de fer a porté ses fruits puisque l’étudiant en médecine a non seulement réussi à progresser de façon spectaculaire au niveau sportif, mais il a aussi établi quatre records personnels l’été dernier !
LIRE LA SUITE



Laura Leclair
Malgré toutes les précautions, Laura Leclair a contracté la COVID-19 en novembre dernier, lors d’un camp d’entraînement qui se déroulait en Alberta. Heureusement, la jeune athlète n’a pas ressenti les symptômes les plus sévères de la maladie et, après avoir passé 10 jours en isolement, elle a pu rechausser ses skis de fond, à son plus grand bonheur ! Cet arrêt forcé n’a pas empêché l’étudiante en comptabilité de s’envoler pour l’Europe en janvier, où elle a participé à quelques Coupes du monde, puis aux Championnats du monde sénior.
LIRE LA SUITE



Florence Brunelle
Florence Brunelle a été initiée au patin par son père, alors qu’elle n’avait que 7 ans. Après avoir pratiqué le soccer, le basketball et l’athlétisme, Florence a renoué avec sa première passion, le patinage de vitesse sur courte piste, à l’âge de 13 ans. La jeune athlète s’est rapidement démarquée dans ce sport, en participant notamment au Championnat du monde junior et aux Jeux olympiques de la jeunesse, où elle a récolté deux médailles d’argent et deux de bronze. Après avoir rejoint l’équipe nationale, la patineuse de 17 ans a pris part au Championnat du monde où, dès sa première participation, elle a réussi à décrocher une 14e place !
LIRE LA SUITE

Règlements