/sports/others
Navigation

Hugo Houle et l’équipe Astana propulsés par le Québec

L’entreprise Premier Tech de Rivière-du-Loup devient commanditaire principal

Gervais Rioux, Hugo Houle, Jean Belanger Tour de France
Photo d'archives Le cycliste québécois Hugo Houle (à gauche) pose fièrement aux côtés du grand patron de Premier Tech Jean Bélanger, lors du Tour de France, en 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Une touche québécoise s’ajoutera à l’équipe kazakhe UCI WorldTour du cycliste Hugo Houle, qui changera de nom, le 1er janvier 2021, pour devenir Astana-Premier Tech. 

L’entreprise de Rivière-du-Loup était déjà associée à la formation professionnelle depuis trois ans, mais pas dans l’appellation officielle, le naming dans le jargon.

Même si le montant de l’entente n’a pas été dévoilé, Premier Tech déboursera assurément plusieurs millions de dollars pour le rayonnement de sa marque. 

En 15 ans d’existence, l’équipe Astana d’Alexandre Vinokourov n’avait jamais partagé son nom.

« Après un premier cycle de trois ans, on s’est engagé à nouveau, l’an dernier, pour un autre trois ans. Il y avait cette possibilité supplémentaire à compter de la saison 2021. Ça coûte plus cher, mais c’est à l’intérieur de nos paramètres établis pour notre montée en puissance », a expliqué Jean Bélanger, président et chef de la direction de Premier Tech.

À première vue, le Québec et le Kazakhstan ne sont pas des alliés naturels, mais le sport et les affaires sont faciles à unir. Avec la pandémie, bon nombre de formations sont à la recherche de financement.

Un investissement

Le chiffre d’affaires de la société était de 882,7 millions $ en 2019. Astana devrait donc respirer un peu mieux avec de l’argent frais.

« Nous avons un historique autour du vélo depuis plus de 25 ans chez Premier Tech. Quand Gervais Rioux, un gars du Bas-du-Fleuve, a commencé à caresser l’idée de fournir des vélos Argon 18 à l’équipe Bora, il m’avait approché, mais c’était trop tôt. Au départ du Tour de France 2016, j’ai passé quelques jours là-bas et il y avait une chimie avec Astana. Ça s’est développé de façon un peu inattendue », ajoute M. Bélanger, lui-même un grand fan de cyclisme.

Présente dans 27 pays, Premier Tech se distingue dans quatre industries principales, notamment pour les producteurs et jardiniers, dans les systèmes automatisés pour l’emballage des matériaux, dans les systèmes pour traiter et recycler l’eau, de même que dans les solutions numériques pour augmenter l’efficacité de la fabrication.

Désormais installé à Monaco avec sa conjointe, Hugo Houle a accueilli la nouvelle avec joie. 

Après une saison courte, mais exceptionnelle, l’athlète de 30 ans profite de ses vacances. « La loi m’oblige à rester à la maison dans le moment. Les dates du prochain camp ne sont pas connues encore », a-t-il précisé.

Une victoire attendue

« Il a eu une saison extraordinaire et Hugo va nous gagner une belle course l’an prochain ou la suivante. Il est au sommet de sa forme. On ajoute le Canadien Ben Perry en 2021 et il faut bâtir le pipeline pour avoir d’autres jeunes », termine Jean Bélanger. 

Astana-Premier Tech aura également une autre touche canadienne avec l’embauche récente de Steve Bauer comme directeur sportif. Bauer a déjà dirigé Houle en début de carrière au sein de la défunte Spidertech.

Hugo Houle est sous contrat pour deux autres saisons avec l’équipe kazakhe.