/news/provincial
Navigation

Pas question de freiner les dépenses du tramway

Pas question de freiner les dépenses du tramway
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Même si le tracé du futur tramway pourrait changer à la demande du gouvernement, il est normal que la Ville de Québec poursuive ses dépenses dans le cadre du mégaprojet de 3,3 G$, a plaidé Régis Labeaume.

« Personne ne nous a dit qu’il y avait un projet qui devait arrêter. J’ai pas entendu ça nulle part. Nous autres, on continue de travailler. On a une décision du conseil des ministres qui nous donne 415 millions $ et qui nous dit ce que nous pouvons faire », a assuré le maire de Québec, lundi, en début de soirée.

La semaine dernière, le gouvernement Legault a pourtant annoncé qu’il n’autorisera pas la mouture actuelle du projet de tramway et qu’il exigera un changement du tracé pour mieux desservir les banlieues. 

Des bouts de tracé 

On apprenait également que la municipalité remboursera près de 1,9 million $ au Canadien National (CN) pour la reconstruction d’une structure ferroviaire située sur la 1re Avenue dans le cadre du réseau structurant.  

N’est-il pas risqué de continuer à investir de l’argent alors que la question d’un changement de tracé est clairement posée ? « Il y a des bouts de tracé qu’on sait qui ne changeront pas », a répondu le maire sans fournir davantage de précisions. 

Régis Labeaume a rencontré le ministre des Transports, François Bonnardel, la semaine dernière, dans la foulée de la publication du rapport très critique du BAPE sur le tramway. Lundi soir, le maire s’est dit en attente d’un retour du ministre.

Lors du conseil municipal de lundi soir, l’enjeu de l’abattage des arbres, le long du parcours du tramway, surtout sur le boulevard René-Lévesque, a largement occupé la première partie des échanges.