/finance/business
Navigation

Des emplois payants ici en assurance

Intact veut avaler avec un partenaire RSA Insurance Group pour 12,3 milliards $ CA

MARKETS-STOCKS/EUROPE
Photo Reuters RSA Insurance Group est une entreprise britannique. Ci-contre, son quartier général, à Londres. Le siège social d’Intact est situé à Toronto, mais plusieurs membres de la direction habitent au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Intact Corporation financière injecte avec un partenaire danois 12,3 G$ CA pour faire l’acquisition de RSA Insurance Group.L’assureur de Toronto s’est aussi engagé à investir 1,5 milliard $ dans le développement de technologies au Québec, d’ici cinq ans, et il prévoit la création d’environ 500 emplois.

« C’est une transaction majeure qui va nous amener à un niveau supérieur qui s’appuie sur plus de dix années de croissance et de rendement », a indiqué, enthousiaste, le chef de la direction d’Intact, Charles Brindamour. 

Cette emplette fera bondir les effectifs de l’organisation canadienne à l’échelle mondiale de 16 000 à 26 000 travailleurs. Au Québec, la société compte 5000 salariés dans ses bureaux de Montréal, d’Anjou, de Québec et de Saint-Hyacinthe. Ce nombre grimpera de 4 % avec le personnel de RSA.

Pour mettre le grappin sur la compagnie britannique RSA, Intact s’est associée avec la société Tryg A/S. Le duo sera copropriétaire de l’entreprise.

Appuyé notamment par un investissement de 1,5 milliard $ CA de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Intact déboursera 5,1 G$ dans le cadre de cette transaction. La facture pour Tryg s’élèvera à 7,2 G$. 

« Nous avons l’intention de mettre à profit les forces des deux organisations en combinant nos expertises dans le domaine des données, de l’indemnisation et de la sélection des risques », a expliqué M. Brindamour.

Intact, qui se décrit comme le plus important fournisseur d’assurance de dommages au Canada et l’un des principaux fournisseurs d’assurance spécialisée, sera propriétaire des activités canadiennes, britanniques et internationales de RSA, et Tryg aura les marchés suédois et norvégien. 

Pour le Danemark, les revenus seront partagés entre les deux assureurs.

La direction d’Intact estime que cette acquisition lui permettra de prendre du galon sur les marchés britanniques et irlandais et de consolider au Canada sa présence dans le secteur de l’assurance de dommages. Les primes annuelles souscrites de la société à travers le monde passeront de 12 G$ à 20 G$.

« Facilement » 500 postes

Quant aux investissements de 1,5 milliard de dollars dans les cartons pour le Québec, la direction assure qu’il ne s’agit pas que des montants déjà budgétés annuellement pour le développement de nouvelles technologies.

« Plusieurs des secteurs névralgiques de l’entreprise sont au Québec. On parle des finances, de la trésorerie, de la gestion des placements, de la gestion des risques, de la technologie et de l’intelligence artificielle », énumère M. Brindamour. « L’investissement de 1,5 G$ représente une augmentation d’environ 50 % de nos investissements présentement », poursuit-il.

Bon an mal an, Intact injecte environ 200 millions $ pour le développement de technologies. La direction estime que les investissements prévus dans ce secteur et les besoins pour appuyer sa croissance devraient se traduire par la création de « facilement » 500 postes à travers la province d’ici 2025.

L’entente d’achat de RSA est assujettie aux approbations d’usage des autorités de réglementation et des actionnaires. Les entreprises espèrent avoir complété l’acquisition au cours du deuxième trimestre de 2021.

En 2019, Intact avait aussi déboursé environ 1 milliard de dollars pour acquérir les entreprises La Garantie et Frank Cowan Company.

Mercredi, les assureurs iA Groupe financier et La Capitale/SSQ Assurance ont préféré ne pas commenter l’aide financière de la CDPQ permettant à Intact de réaliser cette transaction.

Impacts de la transaction pour Intact

  • Actifs sous gestion de placements : 20 G$ à 40 G$
  • Primes annuelles souscrites au Canada : de 10 G$ à 13 G$
  • De 16 000 à 26 000 travailleurs à l’échelle mondiale
  • Pour réaliser cette transaction, Intact a complété une ronde de financement de 3,2 G$ avec la CDPQ, Investissements RPC et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.