/news/currentevents
Navigation

Un individu lié à la mafia tué devant chez sa mère

La vitre de l’auto de l’homme de 49 ans a été traversée par au moins cinq balles

Coup d'oeil sur cet article

L’homme victime d’un règlement de compte en plein cœur d’un quartier résidentiel de Montréal, jeudi, était connu des autorités pour avoir travaillé pour le compte de la mafia montréalaise.

Frantz Louis, 49 ans, est mort criblé de balles au haut du corps vers 8 h 20, alors qu’il était dans sa voiture, rue Fabre, entre les rues Tillemont et Villeray, dans le quartier Villeray.

  • Écoutez le journaliste de l'agence QMI Maxime Deland avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio:   

La fenêtre de sa voiture grise de marque BMW a été percée par au moins cinq projectiles distincts, sans toutefois exploser, devant de nombreux témoins oculaires.

Témoignages

Certains d’entre eux auraient rapporté avoir vu un homme sauter dans un véhicule noir qui a décollé en trombe.

Une dame a quant à elle confié au Journal avoir sursauté en entendant les coups de feu « très bruyants », de chez elle.

« Je sortais d’un dépanneur. J’ai entendu crier. En 10 secondes, plein de gens se sont précipités vers la voiture. Ça s’est passé très vite, a témoigné un jeune homme du secteur, qui a préféré préserver son anonymat. Je me suis approché. Une dame pleurait. Je n’ai pas voulu regarder. »

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Seul à bord

Ce témoin de la commotion mentionne également que les premiers patrouilleurs arrivés sur les lieux ont tout fait pour sauver la vie du criminel pris pour cible. Les policiers lui ont retiré son manteau noir de marque Nike pour lui prodiguer les premiers soins.

Puis il a été transporté à l’hôpital, où son décès a été confirmé plus tard en journée, alors que sa conjointe était à son chevet.

Le couple possède une résidence à Blainville, sur la Rive-Nord.

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Selon Radio-Canada, Frantz Louis aurait d’ailleurs quitté son domicile jeudi matin pour se rendre là où résiderait sa mère.

C’est là qu’il a été abattu, seul à bord de sa voiture.

Louis, qui s’est présenté comme un informaticien lors de l’achat de sa maison en 2003, affichait une longue feuille de route en matière de crimes depuis le début des années 1990.

La porte de la voiture grise de Frantz Louis est demeurée entrouverte après que son assassinat a causé une commotion dans le quartier Villeray, à Montréal, jeudi matin. On peut voir les cinq trous de balle dans la vitre de la portière du conducteur.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
La porte de la voiture grise de Frantz Louis est demeurée entrouverte après que son assassinat a causé une commotion dans le quartier Villeray, à Montréal, jeudi matin. On peut voir les cinq trous de balle dans la vitre de la portière du conducteur.

Menaces et violence

En juillet dernier, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) lui avait passé les menottes lors d’un démantèlement de réseau de prêts usuraires et d’extorsion, dans la grande région de Montréal.

Quatre partenaires auraient usé d’intimidation, de menaces et de violence pour collecter de l’argent auprès de personnes endettées.

Ils étaient tous considérés comme des associés de la mafia italienne.


Il s’agit du 24e homicide à survenir dans la métropole en 2020. Une enquête est en cours, mais aucune arrestation n’avait été effectuée jeudi soir.