/news/provincial
Navigation

Festivités du jour de l’An à Québec: «C’est extrêmement compliqué», admet Labeaume

Festivités du jour de l’An à Québec: «C’est extrêmement compliqué», admet Labeaume
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Il sera «extrêmement compliqué» d’organiser des célébrations publiques extérieures à Québec pour le jour de l’An, a admis Régis Labeaume. 

• À lire aussi: Attention aux Fêtes, dit Santé Canada

• À lire aussi: Noël sauvé, le jour de l’An sacrifié au nom de la santé

• À lire aussi: Temps des Fêtes: le «contrat moral» ne fait pas l'unanimité

«C’est compliqué. On ne peut pas avoir de rassemblements. La question est: "est-ce que ça vaut la peine d’investir dans quelque chose qui serait présenté à distance?" C’est l’évaluation du coût par rapport aux bénéfices», a laissé tomber le maire de Québec, vendredi matin, en marge d’un point de presse virtuel. 

Selon lui, «le Festival d’été [qui organise les célébrations depuis l’an dernier dans le secteur de la Grande Allée] est là-dessus [...] C’est vraiment très compliqué. Nous, on veut faire des choses parce qu’on sent que les gens ont besoin de sortir et de se changer les idées. On travaille très fort là-dessus. [...] D’une semaine à l’autre, on ne sait pas ce qui va se passer».  

Au Festival d’été, on convient que le festival hivernal Toboggan, dont c’était la première édition en 2019 et qui englobait les festivités du Nouvel An sur la Grande-Allée, ne pourra avoir lieu. 

«Effectivement, c’est très compliqué. On a réfléchi à plusieurs façons de créer un Toboggan physique sans générer de rassemblements, mais considérant les diverses mesures à respecter et le contrat moral qui nous est proposé par la Santé publique, ça devient très difficile, voire impossible», a fait savoir la directrice des communications du Festival d’été, Samantha McKinley. 

L’organisation garde cependant la porte entrouverte. «On aimerait néanmoins faire un clin d’œil à l’événement pendant ces dates», laisse entendre Mme McKinley. 

- Avec la collaboration de Cédric Bélanger