/finance/business
Navigation

Une ouverture en 2021

La Cordée débarquera dans Saint-Roch l’an prochain

Coup d'oeil sur cet article

La Cordée Plein Air s’installera dans l’ancien local de Mountain Equipment Co-op (MEC) dans le quartier Saint-Roch à Québec avec une ouverture prévue à l’automne 2021, a confirmé au Journal le Groupe Mach vendredi. 

Le projet, qui était dans l’air depuis l’acquisition de La Cordée par Mach Capital en août dernier, se concrétise enfin. Le local laissé vacant depuis le déménagement de MEC dans Lebourgneuf en 2017 connaîtra un nouveau souffle. 

En août dernier, Mach Capital a fait l’acquisition des actifs de La Cordée qui était alors sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. 

Il s’agit d’une expansion pour la bannière québécoise. 

« On veut aller chercher la clientèle avec un nouveau concept pour la bannière qui sera présenté pour la première fois. C’est un concept qui est encore en développement », a précisé Michel Ayotte, vice-président bureau de Québec pour le Groupe Mach.

Vocation commerciale

Maintenant que la société immobilière a trouvé une vocation pour ce local, il lui faudra recommencer avec l’emplacement du magasin Laliberté qui ferme ses portes le 22 novembre à 17 h, après plus de 150 ans d’histoire. 

M. Ayotte a indiqué que le Groupe, propriétaire de l’immeuble de la rue Saint-Joseph depuis l’an dernier, souhaite conserver une vocation commerciale à cet espace.

« C’est une page d’histoire qui se tourne. C’est un local qui a une certaine notoriété à Québec. Notre objectif, c’est surtout de redonner à ce lieu de commerce de détail sa pleine valeur pour en faire une destination dans le quartier Saint-Roch », a-t-il dit.

La société immobilière affirme être en discussions avec différents groupes qui ont manifesté de l’intérêt pour ce local.

Commerce en alimentation

« Cela démontre le dynamisme des gens d’affaires de Québec. Malgré la situation en ce moment, il y en a qui sont en réflexion sur ce local, ce qui est quand même positif. Nous n’avons pas de boule de cristal, mais nous souhaitons ajouter une plus-value au secteur avec un concept qui viendra s’intégrer naturellement dans l’écosystème de Saint-Roch. »

« Il faut créer de l’achalandage, c’est ce que nos clients nous demandent. »

Le Groupe Mach a multiplié les acquisitions ces dernières années dans Saint-Roch. Le local de Laliberté pourrait accueillir un commerce en alimentation, selon M. Ayotte, qui estime qu’il y a de la demande pour ce type d’offre. Il a confirmé que des discussions étaient en cours en ce sens.