/news/coronavirus
Navigation

[EN DIRECT 21 novembre 2020] Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Vous retrouvez ici toutes les nouvelles au fil de la journée liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie depuis plusieurs mois.

DERNIER BILAN

PLANÉTAIRE

Cas : 58 076 075
Décès : 1 379 737

CANADA

Cas : 325 711, 130 888 au Québec

Décès : 11 406 décès, 6806 au Québec

TOUTES LES NOUVELLES DU 21 NOVEMBRE 2020

20h53 | La Food and Drug Administration (FDA) américaine a autorisé samedi en urgence le traitement aux anticorps de synthèse contre la COVID-19 de la société de biotechnologie Reneneron, qui avait notamment été utilisé pour soigner le président Donald Trump.

AFP

20h20 | Équipe Canada junior n’a pas été épargnée par la COVID-19, alors qu’un membre du personnel de l’équipe a reçu un diagnostic positif samedi. 

Photo d'archives Agence QMI

19h33 | Les hospitalisations sont en hausse au Québec, une situation qui fait craindre le pire, alors que les hôpitaux sont déjà à un point critique.

18h51 | Sept personnes sont mortes d’une intoxication après avoir bu un désinfectant à mains pendant une fête, jeudi, dans la région de Yakoutie, en Russie.

AFP

17h39 | Boris Johnson confirme que l’Angleterre sortira de son confinement au 2 décembre

AFP

17h09 | La pandémie commence à peser lourd sur le moral des travailleurs en service de garde en milieu scolaire qui ne cessent de voir leur charge de travail grimper.

16h19 | Un centre d’entraînement est de nouveau à l’origine d’une éclosion de COVID-19 en Ontario, cette fois en banlieue de Toronto. 

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

15h57 | Dans une lettre adressée cette semaine à la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, les agents de bord au pays ont demandé à être placés en priorité pour l’administration des vaccins contre la COVID-19.

Photo d'archives

15h52 | Les États-Unis, où la pandémie de coronavirus a repris de plus belle, ont franchi samedi la barre des 12 millions de cas recensés de COVID-19, selon les chiffres actualisés en continu de l’université Johns Hopkins.

AFP

14h45 | Baisse du nombre de morts et des admissions en réanimation.

AFP

Près de 300 malades de la COVID-19 sont décédés au cours des dernières 24 heures en France, soit 110 de moins que la veille, et le nombre de patients en réanimation poursuit sa décrue pour le 5e jour consécutif, selon les statistiques officielles publiées samedi.

Les données de l’agence sanitaire Santé publique France (SpF) font état de 276 décès en l’espace de 24 heures dans les hôpitaux, contre 386 la veille, portant le nombre de décès liés au coronavirus à 48 518 depuis le début de l’épidémie en France.

Alors que le pic de la seconde vague a sans doute été franchi, selon l’agence sanitaire qui a appelé vendredi les Français à rester vigilants, l’étau se desserre lentement sur l’hôpital.

Les services de réanimation étaient occupés par 4493 patients du Covid samedi, dont 220 nouvelles admissions.

Un chiffre qui continue de baisser pour le 5e jour consécutif. La veille, ces services comptaient 4566 patients du Covid, dont 264 nouvelles admissions. 

Au total, 31 365 personnes porteuses du virus étaient hospitalisées samedi (quelle que soit la gravité de leur état), contre 31.875 la veille. 

Dans la même lignée, le taux de positivité des tests (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées ) continue de baisser: 14,8 % samedi contre 15 % la veille.

14h14 | Le Portugal ferme ses écoles.

Le gouvernement portugais a décidé de « renforcer » les restrictions pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, notamment en fermant les écoles les lundi 30 novembre et 7 décembre, à la veille de jours fériés, a annoncé samedi le premier ministre Antonio Costa.

Confronté à un nombre de nouvelles contaminations « extrêmement préoccupant », l’exécutif socialiste a fait le pari de diviser le pays en quatre zones, selon leur risque de propagation de l’épidémie, auxquelles correspondront à partir de mardi différents niveaux de restrictions, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse à Lisbonne.


11h01 | Les plus récentes données font état de 1189 nouveaux cas et de 32 nouveaux décès au Québec.


9h30 | La situation de la pandémie est extrêmement préoccupante au Saguenay-Lac-Saint-Jean au point où un appel de détresse a été effectué par du personnel soignant, épuisé par la situation actuelle.

9h00 | L’Iran ferme les commerces non essentiels dans de nombreuses villes.

AFP

L’Iran a annoncé samedi la fermeture des commerces non essentiels dans la majorité des villes du pays et pour une durée allant jusqu’à deux semaines, imposant de nouvelles mesures restrictives afin de juguler l’épidémie de nouveau coronavirus dans le pays.

« Avec ces nouvelles restrictions, nous voulions seulement dire au peuple que le problème du coronavirus est très sérieux » dans la République islamique, a indiqué le président Hassan Rohani lors d’une réunion du Comité de lutte contre le virus, retransmise à la télévision.

Dans les zones au risque épidémiologique le plus élevé, seuls les commerces considérés essentiels restent ouverts, notamment les centres sanitaires, le secteur alimentaire, la presse, le transport public, les pharmacies, les banques et les stations-service.

Selon le Comité, plus de 53 millions de personnes (dans un pays de plus de 80 millions habitants) sont concernées par ces « restrictions draconiennes » appliquées dans plus de la moitié des villes iraniennes, dont Téhéran et les 30 autres capitales provinciales.

Selon les données officielles, plus de 400 personnes décèdent chaque jour du virus en Iran depuis début novembre, poussant M. Rohani à parler d’une « troisième vague » épidémique.

Le ministère de la Santé a enregistré samedi 431 décès lors des dernières 24 h, portant le bilan de la pandémie à 44 327 morts en Iran (pour 841 308 cas confirmés), pays de loin le plus touché du Proche et Moyen-Orient.

8h37 | COVID-19 : le gouvernement polonais déconseille les voyages à Noël, maintient les restrictions.

AFP

Le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a formellement déconseillé samedi aux Polonais de voyager pendant la période de Noël et a annoncé que la plupart des restrictions anticoronavirus seraient maintenues.

« S’il vous plaît, ne prévoyez aucun voyage », a-t-il déclaré en conférence de presse, soulignant que le gouvernement envisageait d’imposer des restrictions aux déplacements.

Il a indiqué que les théâtres, bars et restaurants resteraient fermés au moins jusqu’au 27 décembre, et que l’enseignement continuerait à se faire à distance. Mais les centres commerciaux rouvriront totalement à partir du 27 novembre.

« La situation reste très grave », a-t-il estimé, en soulignant la forte mortalité due à la COVID-19 même si le nombre de nouveaux cas s’est stabilisé.

Le ministère de la santé a enregistré samedi 574 morts en 24 heures, ce qui porte le total à 13 288 depuis le début de la pandémie. Le nombre de cas quotidiens de contamination s’établit à 24 213.

Sur la semaine écoulée, la Pologne arrive en troisième position pour le nombre des décès dans l’Union européenne après l’Italie et la France, selon un décompte fait par l’AFP.

À LIRE | La COVID-19 a fait basculer leur vie.

4h02 | La Russie a enregistré samedi de nouveaux records en termes d’infections et de décès quotidiens du nouveau coronavirus, deux jours après avoir dépassé la barre des deux millions de malades.

AFP

3h20 | La pandémie de Covid-19 a certes permis une éclaircie dans les ciels pollués des grandes métropoles confinées, mais les experts s’inquiètent surtout d’une relation possiblement toxique entre la pollution de l’air et le virus respiratoire.

AFP

1h00 | Une infirmière dans la jeune vingtaine a dû mettre sur pause ses études à l’université en plus d’être en arrêt de travail depuis six mois à cause d’une infection à la COVID-19 qui l’a terrassée.

Photo Pierre-Paul Poulin