/news/society
Navigation

Itinérance: nouvelles mesures pour la cohabitation à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

De nouvelles initiatives pour aider à la cohabitation entre les commerçants, les résidents et les personnes en situation d’itinérance dans les secteurs de la Place Dupuis, du Village et du Vieux-Montréal ont été annoncées jeudi, lors d’une séance de concertation virtuelle organisée par l’arrondissement de Ville-Marie. 

Déploiement d’une brigade de cohabitation, augmentation de la présence policière, mise en place d’un comité de suivi opérationnel ou encore d’une brigade de propreté font partie des différentes mesures qui ont été adoptées.

« Étant sensible aux enjeux de cohabitation, notamment dans le Village et le Vieux-Montréal, il était primordial pour nous d’ajuster les mesures mises en place, que ce soit auprès des personnes vulnérables, des résident(e)s ou des commerçant(e)s », a notamment déclaré dans un communiqué Robert Beaudry, conseiller de la Ville dans le district de Saint-Jacques.

Le nouveau plan d’action comprend également des initiatives pour améliorer le service à l’hôtel Place Dupuis, qui a été transformé en refuge pour personnes en situation d’itinérance au début du mois de novembre.

« Différentes solutions sont envisagées pour accélérer l’entrée à l’hôtel et ainsi diminuer la file d’attente. Le tout doit être fait en respect avec les mesures sanitaires et la sécurité de toutes et tous », a ainsi précisé dans un communiqué le commissaire aux personnes en situation d’itinérance de la Ville de Montréal, Serge Lareault.

Une halte-répit hivernale sera également ouverte au Grand Quai du Port de Montréal, afin d’améliorer l’offre en ressources de jour.

« Avec l’ensemble de nos collaborateurs, nous redoublons d’efforts pour trouver des solutions face aux enjeux émergents », a ajouté Sonia Bélanger, PDG du CIUSSS du Centre-Sud de l’Île-de-Montréal.