/sports/hockey
Navigation

L’Océanic devra aller plus au filet pour battre les Huskies

L’Océanic devra aller plus au filet pour battre les Huskies
Photo Alexandre D’Astous

Coup d'oeil sur cet article

L’Océanic affrontera les Huskies de Rouyn-Noranda pour la troisième fois en quatre jours, dimanche, et le pilote de la formation rimouskoise, Serge Beausoleil, estime que ses troupiers devront converger davantage vers le filet adverse pour espérer renouer avec la victoire, deux jours après un revers de 1-0.  

• À lire aussi: Jeu blanc pour Thomas Sigouin

• À lire aussi: LHJMQ: les Mooseheads suspendent leurs activités

«Vendredi, nous avions des joueurs qui se sont obstinés à rester en périphérie et nous n’avons pas été en mesure de menacer sérieusement leur gardien. Le repos d’aujourd’hui [samedi] va faire du bien. On sentait qu’on avait moins d’énergie pour un deuxième match en deux jours», a commenté Serge Beausoleil. 

Audet devant le filet

Même si Matthew Dunsmoor a été très solide vendredi, Serge Beausoleil a confirmé samedi midi que Raphaël Audet serait de retour devant le filet de l’Océanic. «Nous avons confiance en nos deux gardiens. Les deux font très bien jusqu’à maintenant », a expliqué le coach, qui espère pouvoir compter sur du renfort en la personne de Ludovic Soucy, qui a raté les deux dernières parties en raison d’une blessure mineure. 

Janvier absent 2 à 3 semaines

Blessé jeudi en encaissant une mise en échec, Frédéryck Janvier, ratera de deux à trois semaines d’action. Le petit attaquant est très souvent blessé, lui qui dispute une troisième saison avec l’Océanic. «Il aurait dû voir venir ce coup», a mentionné son entraîneur, qui signale que son numéro 88 jouait bien depuis son retour au jeu la semaine dernière à Baie-Comeau. 

Un choix de 14e ronde qui surprend

Parmi les jeunes défenseurs de l’Océanic, Simon Maltais semble vouloir émerger. Depuis cinq ou six matchs, il est très fiable et il commet très peu d’erreurs. «C’est toute une trouvaille de Dany Dupont que nous avons sélectionné en 14e ronde. Un gars des Maritimes qui était très peu utilisé dans son équipe scolaire [Prep School], mais que Dany avait remarqué. À seulement 17 ans, il progresse très bien et il gravit les échelons. C’est un grand défenseur de six pieds et quatre pouces qui a un bon bâton. On l’aime beaucoup», a analysé son entraîneur. 

Serge Beausoleil a eu également de bons mots pour un jeune vétéran de 19 ans, Philippe Casault, de retour à sa position de défenseur après avoir dépanné comme attaquant en début de saison. «C’est un coéquipier hors norme qui prend soin de tout le monde. Jeudi, il a gagné toutes ses batailles à un contre un.»

Comptant déjà sur une des meilleures paires de défenseurs du circuit avec Justin Bergeron et Zachary Massicotte et sur un arrière très prometteur en Isaac Belliveau, l’émergence de Maltais et de Casault donne encore plus de profondeur à l’équipe en défensive, sans oublier le 20 ans Anthony D’Amours, qui piaffe d’impatience de renouer avec l’action. «En ce moment, on manque d’attaquants, mais on va revoir Anthony bientôt», a lancé Serge Beausoleil en fin d’entrevue.