/opinion/columnists
Navigation

Salut les vrais!

Coup d'oeil sur cet article

Je m’adresse aux sportifs.  

Ceux qui en font, ceux qui en vivent, ceux qui s’en font une religion, un plaisir, une discipline. 

Ceux qui en mangent.  

Ça va des craqués dans la tête qui s’entraînent comme des malades au quotidien à ceux qui se tapent une belle grande marche, en passant par les coureurs, les chasseurs, les golfeurs et les cyclistes qui ne lâchent pas.  

Bientôt vont s’ajouter les planchistes, les skieurs et raquetteurs, et vous n’abdiquez pas malgré cette météo qui commencera à exiger robustesse, résilience et endurance.

C’est l’heure de la tape dans le dos, de l’encouragement et de vous laisser dire que vous êtes bons, que vous êtes des vrais, pas des lâcheux. 

Vrai qu’on est coincés dans cette pandémie, mais faux qu’on va baisser les bras.

J’ajoute les joueurs et joueuses de hockey qui paient le gros prix pour se retrouver à deux ou trois sur une patinoire afin de répondre aux exigences de la santé publique, mais aussi pour ne pas abandonner leur sport favori. 

De même pour les joueuses et joueurs de tennis qui ont accès à leur centre, mais qui retournent à la maison en sueur sans pouvoir passer à la douche. Salut à ceux et celles qui font des exercices chez eux, à ceux et celles qui font bouger les enfants, les jeunes. 

Et les vieux, ne lâchez pas non plus. Vous êtes encore et toujours de beaux exemples de persévérance. Une marche, ne serait-ce que dans le corridor, vous fera toujours du bien. 

De l’enclave 

  • C’est en 1930 en Norvège qu’on a commencé à distinguer le ski alpin et le ski de fond. Cette même année-là eut lieu la première compétition en descente au Canada. Où ? À Saint-Sauveur, là où on est avant-gardiste et pionnier.
  • Les anciens du Canadien, Mark Barberio et Charles Hudon filent maintenant le parfait bonheur avec l’équipe de Lausanne en Suisse. Qui plus est, un de leurs patrons, copropriétaire de l’équipe et directeur des opérations, est un autre ancien tricolore. Un certain Petr Svoboda qui a maintenant 56 ans.
  • Vous vous souvenez de ce match des anciens Oilers contre les anciens Canadiens en plein air à Edmonton ? Disputé devant 57 167 spectateurs à moins 20 degrés Celsius. Ça fait 17 ans aujourd’hui... bonne fête à la tuque à Théo.
  • Les vieux Oilers avec Gretzky à bord avaient blanchi les vieux Canadiens 2 à 0, mais, ensuite, le vrai Canadien a vaincu les jeunes Oilers 4 à 3. 
  • TVA Sports rendait hommage à Jean Pagé jeudi dernier dans l’émission de Dave Morissette. Bien fait en présence de sa fille Isabelle. Poursuivi sauvagement pendant plus de 25 ans par un cancer de la prostate, je n’arrive même pas encore à admettre que Jean n’est plus. 
  • Bon anniversaire mon bon ami Yvan Cournoyer qui ne fait jamais ses 77 ans. Lui, il a dû patiner sur le lac de Jouvence. Sinon, c’est Evelyn qui a la potion magique.
  • Philip Auschutz est considéré comme le 40e plus riche de la planète. On évalue sa fortune à 11 milliards, et son dada est de collectionner des équipes sportives. Philip a 80 ans et il est notamment proprio des Kings et des Lakers de Los Angeles. Il est donc normal qu’en attendant le début de la campagne de la NHL des joueurs des Kings soient prêtés à l’équipe de Berlin en Allemagne. Cette équipe appartient aussi à M. Auschutz. Il en a partout.
  • La proportion chez les chevreuils dans nos forêts québécoises serait de cinq femelles pour un mâle.
  • Tout nouvellement aménagée, la nouvelle maison d’Alex Pietrangelo ex-capitaine des Blues et maintenant avec les Golden Knight à Las Vegas, a quelques particularités intéressantes. Notamment, un garage souterrain pour 16 voitures.
  • Bonne chance à Michel Hamelin, le grand patron de la sécurité dans les sports de combat qui passe à autre chose. Belle job, Michel ! Tout le monde est content d’avoir travaillé avec toi. Même Réjean Tremblay a apprécié... c’est pour dire, hein !