/sports/fighting
Navigation

Victoire à sens unique d’Ulysse Jr

Il l’emporte par arrêt de l’arbitre au 7e round contre Mathieu Germain

Gala de boxe Eye of the Tiger Management
Photo courtoisie, Vincent Ethier / EOTTM Yves Ulysse Jr est venu à bout de Mathieu Germain par K.-O. technique au septième round samedi soir à Rimouski.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Yves Ulysse Jr avait des comptes à régler avec Mathieu Germain et son équipe, samedi soir, à l’Hôtel Rimouski. Il l’a fait avec un gain à sens unique.

Ulysse (19-2, 10 K.-O.) a terminé le travail au septième assaut. Il a envoyé Germain (18-2-1, 8 K.-O.) au plancher à deux reprises avant que l’arbitre arrête le combat. Ulysse l’a atteint solidement avec une gauche puis avec une combinaison. 

Dans les derniers instants de l’affrontement, le protégé de Mike Moffa s’est blessé à une cheville et c’était impossible pour lui de se déplacer. De toute façon, ce n’était qu’une question de temps avant qu’Ulysse finisse le travail. 

Le protégé de Rénald Boisvert était affamé comme on l’a rarement vu au cours des deux dernières années. Il voulait fermer le clapet à tous ceux qui l’ont critiqué au cours de la dernière semaine. 

Après le duel, Ulysse n’a pas hésité à lancer des invectives à Germain, mais aussi à Mike Moffa. Lors de la conférence de presse, l’entraîneur n’avait pas hésité à critiquer l’attitude d’Ulysse à l’entraînement. 

Ulysse jr avait la mine déconfite malgré sa brillante victoire. Il venait de s’expliquer avec son promoteur Camille Estephan sur les événements des derniers jours. Il a fourni des explications claires sur son absence lors de la conférence de presse. 

Il s’est limité à une petite citation: «Je viens de livrer la meilleure performance de ma carrière.»

La physionomie de l’athlète parlait plus fort que ses paroles. 

Un coup vicieux

Après les deux premiers rounds qui ont été équilibrés, Ulysse a pris le contrôle du ring et du combat. Il a mis la machine en marche et il n’a plus jamais regardé derrière lui.

L’athlète de 32 ans a été agressif avec son jab et ses coups de puissance. Il a surtout forcé Germain à boxer de reculons. Il a passé les quatre assauts dans les câbles. 

Cependant, le combat a été ponctué de quelques coups vicieux à compter du troisième assaut. Germain a mis le feu aux poudres avec un coup de tête intentionnel qui n’a pas été sanctionné par l’arbitre.

Par la suite, les deux pugilistes se sont échangé des coups à la limite de la légalité. 

Au sixième round. Germain a notamment envoyé Ulysse au plancher. On sentait que c’était un geste désespéré, car le combat n’était plus à sa portée.

«J’ai du respect pour l’athlète, mais aucun pour la personne, a indiqué Germain. Pour ma part, je n’ai jamais réussi à prendre mon rythme. Je n’étais pas dedans tout simplement.»

Ulysse avait promis une surprise et il a tenu promesse. On va maintenant souhaiter qu’il boxe de la même façon dans l’avenir. 

«C’est le meilleur Junior Ulysse que j’ai vu, a indiqué Camille Estephan après le choc. Il était hargneux. Il devrait être comme cela à tous les duels.»

Claggett domine

Dans l’autre duel du Carré d’As, Steve Claggett (29-6-2, 19 K.-O.) a donné le ton avec une victoire sans équivoque contre David Théroux (16-4, 11 K.-O.). L’Albertain a forcé le coin du Québécois à l’abandon au terme du sixième assaut. 

Il a remporté ainsi la ceinture NABA des super-légers avec ce triomphe. 

À ce moment, Théroux venait d’encaisser une mitraille de coups de son adversaire dans la dernière minute du cinquième round. 

«Je peux faire mieux, a mentionné Claggett. J’ai eu de la difficulté à me réchauffer au départ. Je n’ai pas d’excuses. 

«Je suis content de ma performance malgré tout. Je voulais donner un bon spectacle aux amateurs. Je suis content d’avoir récolté trois points au classement du tournoi. 

«Je viens de connaître mon meilleur camp en carrière et mon prochain sera encore meilleur.»