/finance/news
Navigation

Acheter une nouvelle résidence avant d’avoir vendu sa maison, est-ce une bonne idée?

Immobilier : maison vendue
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Vaut-il mieux vendre avant d’acheter, ou faire l’inverse et acheter avant de vendre ?

C’est une question que m’a récemment posée une lectrice, qui souhaite vendre son condo pour acheter une maison.

La réponse à cette question peut prendre plusieurs tournures, dépendamment des moyens financiers dont dispose notre lectrice. 

Elle a des liquidités

Supposons que le compte en banque de la dame est suffisamment garni pour qu’elle puisse verser la mise de fonds requise à l’achat de sa nouvelle maison. Elle a même un petit extra pour payer les frais de départ, tels que les honoraires du notaire et les droits de mutation. 

Dans ce cas, rien ne l’empêche d’acheter sa maison sans vendre son condo dans l’immédiat. Elle pourra le revendre une fois qu’elle sera bien installée dans sa nouvelle demeure. 

Par contre, si elle n’a pas terminé de payer l’hypothèque de son condo, cela pourrait faire baisser la limite du prêt consenti par son prêteur hypothécaire. En effet, la banque considérera le paiement des deux hypothèques dans le calcul, ce qui inévitablement réduira sa capacité de paiement. 

Elle n’a pas de liquidités

L’option citée ci-haut suppose que la dame a des liquidités. Or, peut-être qu’elle n’a pas suffisamment de liquidités, ou peut-être qu’elle ne souhaite pas liquider ses actifs, par exemple des placements boursiers qui lui procurent un bon rendement annuel. 

Dans ce cas, notre lectrice possède d’autres cartes dans son jeu. 

En vendant son condo, elle pourrait négocier la date de vente de façon à se laisser suffisamment de temps pour acheter sa nouvelle maison. 

Elle pourrait aussi rendre son offre d’achat conditionnelle à la vente de sa propriété actuelle. 

Cette technique pourrait fonctionner dans un marché équilibré, mais pourrait aussi lui nuire dans un marché de vendeurs, où plusieurs acheteurs se disputent la même maison, comme cela arrive fréquemment ces temps-ci dans plusieurs régions du Québec.  

Dans un tel cas, le vendeur qui reçoit plusieurs offres risque de favoriser celle assortie du moins de conditions possible. 

Pour se préparer à cette éventualité, notre lectrice pourrait alors opter pour un prêt-pont, également appelé prêt-relais. La banque pourrait ainsi lui prêter une avance partielle pour l’achat de sa nouvelle maison, qu’elle pourra rembourser à la vente de son condo. 

Toutefois, pour être admissible au prêt-pont, elle devra faire affaire avec la même banque pour le financement hypothécaire de sa nouvelle maison. De plus, elle devra obtenir une promesse d’achat pour son condo actuel. 

Louer son condo

Si elle est en mesure de payer de ses poches la mise de fonds de sa nouvelle maison sans revendre son condo, notre lectrice pourrait le conserver puis le mettre en location. Ce pourrait être pour de la location sur le long terme ou encore à court terme (Airbnb), si la Ville ou l’arrondissement le permet. 

Cette option est intéressante, puisque les revenus de location pourraient payer l’hypothèque restante de son condo, et peut-être même lui procurer un revenu supplémentaire. 

Et en optant pour cette stratégie, la dame pourrait même réhypothéquer son condo pour acheter la maison, à condition qu’elle gagne de suffisamment bons revenus et que sa cote de crédit soit suffisamment élevée pour se qualifier pour une nouvelle hypothèque auprès de la banque.  

Conseils  

  • Une des premières étapes à l’achat d’une maison devrait être d’obtenir une préapprobation hypothécaire.  
  • Un prêt-pont peut être utile si vous souhaitez rénover votre nouvelle maison avant d’y emménager. 
  • Avant de louer une propriété, assurez-vous de faire de bons calculs de rentabilité afin de valider que ça en vaut la peine.