/news/provincial
Navigation

Budget: le maire Labeaume satisfait, malgré l’inconnu

Budget: le maire Labeaume satisfait, malgré l’inconnu
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Régis Labeaume a dévoilé lundi un budget qui selon lui représente la «fin d’un cycle». Il s’est félicité de l’atteinte de tous les objectifs de son cadre financier établi il y a 11 ans, et ce, malgré l’inconnu engendré par la pandémie. Voici quelques faits saillants du budget 2021.

• À lire aussi: « On n’est pas là puis on n’y sera pas. Ça vient de finir ici. »

• À lire aussi: Gosselin espère que ce sera «le dernier» budget de Labeaume

• À lire aussi: Un gel de taxes pour tous à Québec en 2021, comme promis  

Un autre sursis pour le Colisée de Québec  

Budget: le maire Labeaume satisfait, malgré l’inconnu
Photo d'archives

Le Colisée de Québec ne sera pas démoli en 2021. Le bâtiment, qui devait tomber sous le pic des démolisseurs en 2020, a obtenu un nouveau sursis. Il servira à l’entreposage des équipements du Festival d’été de Québec (FEQ), a révélé le maire Régis Labeaume.

Les locaux du FEQ ayant été achetés par la Ville pour l’aménagement de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, l’administration Labeaume a décidé de louer l’espace.

«On va faire quelques investissements qui sont plus bas que le taux de location», a indiqué le maire. Les espaces pour ce type d’entreposage manquent en ville en ce moment, a ajouté l’élu.

Une chose est sûre, l’édifice restera dans le paysage au cours de la prochaine année, mais l’objectif est toujours de le démolir éventuellement. 

Des projets pour 2,6 G$ attendent le tramway  

Budget: le maire Labeaume satisfait, malgré l’inconnu
Photo courtoisie

L’administration Labeaume compte sur des revenus de taxes en provenance des projets qui essaimeront le long du tracé du tramway.

Lundi, le maire a parlé de 2,6 milliards $ d’investissements privés qui attendent que le projet démarre.

Ayant toujours bon espoir de pouvoir s’entendre avec le gouvernement Legault d’ici Noël, il a réaffirmé que son plan est aligné sur cet échéancier.

«Ça va décoller. Il faut que je pense comme ça.» 

Des pertes sur les marchés  

Avec la pandémie, le portefeuille de la Ville de Québec a souffert des creux sur les marchés. On prévoit une baisse de 8,4 millions $ dans les revenus d’intérêts sur les placements.

La Ville fera une croix sur 3 millions $ d’intérêts qu’elle reçoit habituellement des mauvais payeurs en raison des allégements qu’elle consent à ses citoyens.

La Ville permettra par ailleurs les paiements préautorisés pour les taxes municipales.  

La dette baisse moins vite que prévu  

La dette continuera de baisser, pour une sixième année consécutive, mais à un rythme moins soutenu que prévu. Elle atteindra 1553,5 M$ à la fin 2021, une baisse de 10,4 M$.

Le plan de réduction fait les frais de la stratégie agressive de la Ville, qui devancera des emprunts pour profiter des taux d’intérêt historiquement bas.

La Ville peut se le permettre, selon M. Labeaume, qui rappelle que la capitale est désormais l’une des grandes villes les moins endettées. 

Les commerçants ne paient pas plus cher  

Budget: le maire Labeaume satisfait, malgré l’inconnu
Photo d'Archives, Didier Debusschère

Régis Labeaume en a assez d’entendre dire que les taxes commerciales sont plus élevées à Québec qu’ailleurs.

«C’est pas vrai [...] Tout le monde dit que ça coûte cher de taxes. Ben non, ça ne coûte pas cher», a-t-il insisté lundi.

La hausse cumulative (non composée) depuis 2008 est de 30,5 % à Québec alors que la moyenne des grandes villes québécoises est de 32,5 %, a-t-on fait savoir lundi. 

Faits saillants du budget  

1581,6 M$ 

En hausse de 30,6 M$ (2 %) par rapport au précédent budget

Investissements

5953,2 M$ sur 5 ans

Dette nette : 1553,5 M$ 

En baisse de 10,4 M$ par rapport aux projections 2020

Rémunération globale : 578 M$

Le nombre d’effectifs reste stable, à un peu plus de 5100. 

Sur le même sujet