/entertainment/movies
Navigation

Dix longs métrages: MELS fait cadeau d’un million $ au cinéma d’ici

Behind the scenes of movie shooting or video production.
gnepphoto - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Les équipes de dix longs métrages québécois en production se partageront une enveloppe d’un million de dollars grâce au Fonds MELS cette année. Les artisans de huit projets documentaires et deux de fiction bénéficieront donc d’un coup de pouce financier pour, notamment, louer de l’équipement, assurer la postproduction image et créer des effets visuels. 

«Notre cinéma a fait ses preuves partout dans le monde grâce aux talents d’ici et nous sommes fiers d’y contribuer à notre façon. Aider nos artisans à réaliser leurs projets sera toujours une priorité pour nous», laisse savoir Martin Carrier, président de MELS, dans un communiqué.

Les histoires invitées retenues sont celles de Guillaume Lambert et Jason Brennan.

Guillaume Lambert («Les scènes fortuites») se concentre à développer «Niagara», un film s’articulant autour de trois frères quinquagénaires très différents, mais qui sont forcés de se retrouver à la suite de la mort de leur père, décédé après avoir pris part au Ice Bucket Challenge.

Quant à Jason Brennan, il souhaite, avec son premier long métrage intitulé «L’inhumain», raconter le parcours de Mathieu, un brillant neurochirurgien dont la carrière et la vie intime sont loin d’être roses. Remettant bien malgré lui les pieds sur les lieux de son enfance afin de gérer les cendres de son père, il est pris pour cible par une créature maléfique.

Du côté des documentaires, plusieurs sujets différents seront abordés tels que le crime non résolu, la politique québécoise, l’odyssée photographique ou encore l’univers du coaching.