/news/coronavirus
Navigation

La situation s’aggrave chez les Sœurs de la Charité

Coup d'oeil sur cet article

L’éclosion prend de l’ampleur à la congrégation des Sœurs de la Charité de Québec avec 27 nouveaux cas de COVID-19 confirmés depuis vendredi, pour un total de 109 personnes infectées.

• À lire aussi: COVID-19: le nombre de cas se maintient dans la Capitale-Nationale

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 1164 nouveaux cas et 13 décès supplémentaires

• À lire aussi: 82 cas chez les Sœurs de la Charité de Québec

Au total, ce sont 58 sœurs et 51 travailleurs qui sont désormais infectés, selon les données dévoilées lundi. Aucun décès n’est déploré, indique Annie Ouellet, porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN). 

La santé publique a procédé à un dépistage massif dès vendredi en raison de l’éclosion fulgurante dans cette communauté où vivent 300 religieuses. Il y avait déjà 82 cas confirmés, deux jours après le début de l’éclosion, le 18 novembre. 

Une équipe « mission » a été déployée en appui à la congrégation, notamment composée de préposés, d’infirmières, d’infirmières auxiliaires et de personnel de soutien pharmaceutique et médical.

Samedi, la supérieure générale, sœur Monique Gervais, a indiqué que le virus s’était probablement introduit par des employés. Le directeur général de la congrégation, Jean M. Gagné, a mentionné pour sa part que les sœurs ne peuvent sortir de l’établissement, sauf pour des urgences. 

Inquiétudes chez les proches

La situation cause de l’inquiétude chez les proches des membres de la congrégation.  

« On essaie de rencontrer les membres du personnel pour savoir comment ça se passe, mais ils ne veulent pas nous parler, ils ont peur des représailles. Les dames que j’ai rencontrées à leur sortie de l’établissement, ce dimanche, elles m’ont dit qu’on leur avait dit de ne pas parler », déplore Lise Cloutier, la nièce d’une sœur qui fait partie de la congrégation des Sœurs de la Charité.  

Mme Cloutier refuse de dévoiler le nom de sa tante, car celle-ci lui a mentionné avoir peur des représailles.  

« Ça m’inquiète beaucoup tout ça, ma tante a 90 ans. Elle est confinée à sa chambre, mais elle est très vulnérable à la COVID-19. Elle ne l’a pas encore attrapée, mais c’est vraiment inquiétant », laisse-t-elle entendre.  

« Ma tante est stressée par moments, mais elle s’en remet à la Providence en priant, chapelet à la main », poursuit-elle. 

Stabilité dans la région

La Capitale-Nationale a dénombré lundi 106 nouveaux cas de COVID-19, un chiffre similaire à la moyenne de la semaine dernière, qui était d’environ 100 cas par jour. Trois décès sont aussi à déplorer.

La région de Chaudière-Appalaches ne dénombre que 40 nouveaux cas, comparativement aux 70 de la moyenne quotidienne établie la semaine passée.

Le Bas-Saint-Laurent, de son côté, connaît une recrudescence des cas depuis quelques jours et en compte 21 de plus.

Depuis le 17 novembre, la région a déclaré de 13 à 25 cas quotidiens.

— Avec la collaboration de Jérémy Bernier et de Martin Lavoie

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres