/news/provincial
Navigation

Un gel de taxes pour tous en 2021, comme promis

Malgré la pandémie, la Ville de Québec prévoit aussi des investissements records

Régis Labeaume a dévoilé, lundi, les détails de son 14e budget depuis qu’il est maire de la Ville de Québec. Il s’est félicité de la gestion « rigoureuse » des dernières années, qui a contribué à amoindrir les impacts de la pandémie sur les finances de la Ville.
Photo Stevens LeBlanc Régis Labeaume a dévoilé, lundi, les détails de son 14e budget depuis qu’il est maire de la Ville de Québec. Il s’est félicité de la gestion « rigoureuse » des dernières années, qui a contribué à amoindrir les impacts de la pandémie sur les finances de la Ville.

Coup d'oeil sur cet article

Pandémie ou non, la Ville de Québec investira comme jamais dans ses infrastructures dans les prochaines années et réussira malgré tout à tenir sa promesse de gel de taxes en 2021.

Le maire Régis Labeaume avait été le premier politicien à annoncer ses couleurs, le 4 mai dernier, promettant un gel de taxes pour tous les contribuables – résidents et commerçants – afin de leur donner un peu d’air dans le contexte de la crise sanitaire.

La nouvelle s’est confirmée, lundi, lors du dévoilement du budget 2021, un « budget COVID » sans grandes surprises, dans un contexte toujours aussi incertain.

Les propriétaires de maisons, condos et immeubles à logements bénéficieront d’un gel pour la troisième fois en cinq ans, après ceux de 2017 et 2018.

La Ville se prive ainsi de revenus de 14,2 M$ avec le gel des taxes résidentielles et non résidentielles, a-t-on précisé. 

Les contribuables de l’ancienne Ville de Québec (avant les fusions) et de Val-Bélair auront même droit à une légère baisse de 4 $ à 5 $ en moyenne, sur leur facture, en raison de la réduction du coût du remboursement de leurs anciennes dettes.

Régis Labeaume a dévoilé, lundi, les détails de son 14e budget depuis qu’il est maire de la Ville de Québec. Il s’est félicité de la gestion « rigoureuse » des dernières années, qui a contribué à amoindrir les impacts de la pandémie sur les finances de la Ville.
Photo Stevens LeBlanc

Aide gouvernementale

L’administration Labeaume prévoit des revenus inférieurs à ses dépenses en 2021. Elle adoptera néanmoins un budget équilibré de 1581,6 M$.

Pour y arriver, elle utilisera une somme de 42,5 M$ provenant de l’aide gouvernementale de 55,7 M$ versée pour compenser les effets de la crise sanitaire.

Cette aide, qualifiée de « généreuse » par le maire, a « beaucoup aidé pour balancer le budget », a-t-il reconnu.

La Ville puisera aussi 7,3 M$ dans son fonds de prévoyance – qu’elle compte néanmoins renflouer rapidement – et compte également réduire ses dépenses d’environ 15 M$ pour atteindre ses objectifs.

Sans l’aide de Québec et d’Ottawa et sans les efforts réalisés à l’interne, la facture de taxes aurait bondi de 3 %, a expliqué le directeur général Luc Monty, illustrant ainsi les défis liés à la crise sanitaire, dont les coûts sont évalués à 58,9 M$ par la Ville en 2021.

Investissements records de 6 G$

La pandémie est loin d’avoir ralenti les ardeurs de l’administration Labeaume, qui mettra la pédale au fond dans ses investissements en infrastructures.

Sur cinq ans, elle investira la somme record de près de 6 milliards de dollars, dont 926 millions en 2021. 

Ce montant inclut cependant la contribution des gouvernements, notamment pour le projet de tramway.

Plus de 3,2 milliards seront investis dans le tramway et au RTC, qui récoltent la part du lion.

« Il faut qu’on participe, nous autres, à la relance économique », a plaidé le maire, qui se félicite de pouvoir le faire tout en gelant les taxes, en réduisant la dette et en améliorant les services aux citoyens. 

Au-delà des transports collectifs, la Ville investira aussi massivement dans le développement économique, social, culturel et « surtout dans la qualité de vie » des citoyens, a insisté le vice-président du comité exécutif Rémy Normand, qui a énuméré de nombreux projets déjà connus. 

VARIATION DE LA FACTURE DE TAXES 2021   

(Résidence unifamiliale moyenne de 283 000$)        

  • Beauport: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Cap-Rouge: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Charlesbourg: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Lac-Saint-Charles: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Loretteville: 2914$ (Variation de 0$)        
  • Québec: 3013$ (Variation de -5$)        
  • Saint-Émile: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Sainte-Foy: 2882 $ (Variation de 0$)        
  • Sillery: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Val-Bélair: 2894$ (Variation de -4$)        
  • Vanier: 2881$ (Variation de 0$)        
  • Moyenne: 2924$ (Variation de -2$)