/world/usa
Navigation

Donald Trump gracie la dinde « Maïs » pour Thanksgiving

Coup d'oeil sur cet article

C’était son jour de chance: la dinde « Corn » (« Maïs ») a été sauvée de la casserole par le président américain Donald Trump lors de la traditionnelle grâce présidentielle avant la fête de Thanksgiving, marquée cette année par la pandémie de COVID-19. 

AFP

« Thanksgiving est un jour spécial pour les dindes, pas un très bon pour la plupart quand on y pense », a commenté le milliardaire républicain, qui se pliait pour la dernière fois de son mandat à une coutume entourant cette fête familiale, plus importante que Noël pour beaucoup, où l’on se retrouve généralement autour d’une dinde farcie.

Mais cette année, les autorités sanitaires ont appelé les Américains à rester chez eux alors que les cas positifs de COVID-19 explosent de nouveau dans un pays où la pandémie a fait au total près de 260 000 morts.

AFP

Le gouvernement fonde de grands espoirs sur plusieurs vaccins qui pourraient rapidement être autorisés pour débuter une campagne de vaccination massive.

« Nous sommes reconnaissants pour les vaccins et les thérapies qui vont bientôt mettre fin à la pandémie », a dit M. Trump après avoir remercié le personnel soignant, les travailleurs sociaux et les scientifiques.

AFP

« C’est un sentiment extraordinaire de savoir qu’ils arrivent et qu’ils arriveront probablement à partir de la semaine prochaine ou peu après », a-t-il ajouté, avant d’accorder sa « grâce complète » à « Corn » dans les jardins de la Maison-Blanche.

Elle a obtenu cette grâce face à une autre dinde au terme d’un vote sur Twitter. Mais la candidate malheureuse, « Cob » (« Épi »), va également être épargnée, selon la tradition.

AFP

Élevés dans une ferme de Walcott, dans l’Iowa, « Corn » et « Cob » vont être confiés aux bons soins de l’université d’État de l’Iowa, où elles vivront une retraite « très longue, heureuse et mémorable », a souligné M. Trump.