/news/coronavirus
Navigation

Deux rassemblements maximum pour les Fêtes: Québec resserre déjà les règles

Coup d'oeil sur cet article

À un mois de Noël, Québec dégonfle déjà les attentes en resserrant ce qui sera permis du 24 au 27 décembre: il faudra finalement s’en tenir à seulement deux rassemblements, a précisé François Legault.

• À lire aussi: Le Canada ne sera pas le premier à vacciner

• À lire aussi: COVID-19: 45 nouveaux décès et 1124 cas de plus au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Après avoir annoncé jeudi dernier qu'il n'y aurait pas de limite au nombre de rassemblements à 10 personnes entre famille et amis autorisés pendant ces quatre journées, le gouvernement a corrigé le tir : «on parle de deux rassemblements maximum», a souligné le premier ministre. 

  • Écoutez la chronique de Geneviève Pettersen avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Québec vous laisse donc le choix du repas, sans toutefois permettre de partager un souper chez l’un, pour se rendre chez l’autre pendant la soirée... Et recommencer le lendemain... Jusqu’au 27 décembre.

«Ça fait du sens, parce qu'on s'entend que quatre jours rapprochés, cinq, six rencontres avec 10 personnes différentes, c’est exactement comme faire un gros party avec 60 personnes», a commenté Benoît Mâsse, professeur à l’école de santé publique de l’Université de Montréal.

Ce scénario à deux rassemblements maximum avait déjà fait l’objet de discussions entre le gouvernement et la santé publique, avant que le plan ne soit officialisé, le 19 novembre.  

  • Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:    

Arruda écorché

Photo Stevens Leblanc

«Peut-être que ça n’avait pas été assez précisé», a reconnu d’emblée M. Legault, devant les journalistes.

«On a eu justement un avis peut-être plus clair de la part de la santé publique», a-t-il ajouté, en écorchant au passage le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, assis à sa droite.     

  • Écoutez le virologue Benoît Barbeau sur les mesures sanitaires à respecter durant le temps des fêtes   

«C'est le minimum de rassemblement», a résumé Dr Arruda, qui bénéficie pourtant depuis peu des services d’un coach de communication.

«La situation est très fragile encore, a-t-il rappelé, disant même avoir une préférence pour un seul rassemblement. [...] Ce n'est pas le Copacabana et le festival de Rio qu'on vous demande de faire.»

Le premier ministre a rappelé l’importance de se mettre en quarantaine sept jours avant et après les festivités autorisées, sans quoi, il faudra s’abstenir d’y participer.

Photo Stevens Leblanc

Les Québécois qui prévoient festoyer auront intérêt à faire leurs provisions à l’avance, cette année. « L'idéal, c'est de rester chez soi [pendant la quarantaine] (...), donc de faire ses courses avant (les Fêtes) », a suggéré M. Legault.

C’est à la veille du début de cette quarantaine qu’on saura si le nombre de cas et d’hospitalisations est assez stable pour donner le feu vert à ces festivités.

Photo Stevens Leblanc
Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La police au Nouvel An

Quant au Nouvel An, François Legault ne changera pas d’idée. Même que son gouvernement a demandé aux policiers de vérifier s’ils ont tous les moyens nécessaires pour s’assurer qu’il n’y ait pas de rassemblement. Ni à l’église, ni à la maison, ni dans les commerces, a souligné le premier ministre.

Photo Stevens Leblanc

À ceux qui pensaient se payer un tout inclus à l’étranger de mettre une croix sur ce fantasme : «ce n'est vraiment pas une bonne idée», croit M. Legault. «Dans les prochaines semaines, les prochains mois, tant que le vaccin n'est pas là, ce n'est pas recommandé du tout, du tout», a-t-il insisté.

Ce resserrement des conditions permises par le gouvernement Legault survient après qu’Ottawa ait plaidé pour un Noël plus restrictif.  

  • Écoutez la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec, sur QUB radio:    


Régions où le nombre de cas reste élevé:  

  • Saguenay–Lac-St-Jean    
  • Asbestos et MRC du Granit (Estrie)    
  • Côte-de-Gaspé (Gaspésie)    
  • Joliette et Lanaudière-Nord    
  • Matane (Bas-Saint-Laurent)    
  • MRC de Pierre-De Saurel (Montérégie)        

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres