/news/provincial
Navigation

HUMANITI: un projet intimement lié au tramway

HUMANITI: un projet intimement lié au tramway
Photo courtoisie, COGIR Immobilier

Coup d'oeil sur cet article

Même si le promoteur montréalais souhaite un projet flexible, la présence du réseau structurant de transport en commun n’est pas une option, mais bien un incontournable.

• À lire aussi: [PHOTOS] Voici à quoi ressemblera le projet HUMANITI à Sainte-Foy

Pendant plus de 90 minutes, l’équipe a présenté les détails du projet lors d’une séance virtuelle à laquelle ont participé près de 200 citoyens.

À travers les réponses aux nombreuses questions, les termes «flexibilité» et «équilibre» ont souvent été mis à l’avant-plan.

L’aboutissement du réseau structurant est donc intimement lié au projet HUMANITI, notamment pour la densification, a répété à quelques reprises mardi soir le président division des projets majeurs chez COGIR, Stéphane Côté.

Un besoin

«Ça va de pair. On a besoin du support du transport en commun. C’est une carte super importante pour le projet», a-t-il précisé.

L’accès au tramway par un souterrain reste un mystère. «C’est à la ville de répondre», a-t-on laissé entendre.

La Ville de Québec doit elle-même tenir une soirée d’information au début du mois de décembre. Une modification du règlement est nécessaire puisque Québec a abandonné l’hiver dernier l’idée de construire à cet endroit son pôle d’échanges de l’ouest pour le réseau structurant. «La gare ne sera pas là», a rappelé M. Côté.

Le concept «vivre et travailler» sera au cœur de ce projet urbain.

«On veut y vivre, on veut y travailler, on veut y rencontrer des gens. L’humain est un peu la fibre du projet. Ça va être un projet inspirant. On a très hâte d’avancer», a notamment expliqué M. Côté.

L’équipe a également mentionné qu’elle ne voulait pas tout mettre sur la phase un du projet afin de conserver une marge de manœuvre intéressante. L’idée de viser un projet aussi haut que Le Phare n’était pas non plus une priorité. On souhaite démarrer un nouveau projet pour une meilleure communauté. Avec 53 étages, la tour la plus haute atteindra 200 mètres.

Pas d’observatoire

Un citoyen, Nelson Bordeleau, se questionnait sur la possibilité d’ajouter une tour d’observation pour le public ainsi qu’un restaurant, au sommet du 53e étage. Cette idée a été écartée pour le moment.

Pendant une bonne partie de la soirée, des questions plus pointues ont porté sur le type d’unités d’habitation offertes, l’impact sur la circulation lors du chantier de plusieurs années, la valeur des propriétés voisines ou la présence d’une bannière hôtelière de renom.

Les opposants étaient apparemment absents de cette séance virtuelle.