/news/education
Navigation

Les examens priveraient des étudiants des soupers de Noël

Coup d'oeil sur cet article

Des étudiants craignent d’être privés de leur souper de Noël en raison d’examens prévus jusqu’au 23 décembre sur des campus de cégeps et d’universités. La confusion règne à ce chapitre dans le réseau alors que Québec se dit «à la recherche de solutions».

• À lire aussi: Cégep: annulation de l’épreuve uniforme de français

En point de presse mardi, le premier ministre François Legault a précisé que ceux qui ne pourront pas respecter la période d’isolement d’une semaine avant les festivités de Noël ne devraient pas participer aux rassemblements. 

Or des examens «en présentiel» sont prévus dans plusieurs cégeps et universités les 17 et 18 décembre. Dans des collèges, la période d’examens s’étend jusqu’au 23 décembre. 

L’Union étudiante du Québec déplore cette incohérence et l’absence de directives transmises aux établissements à ce chapitre. 

«En n’ayant pas de directives claires, on pourrait priver des milliers d’étudiants d’un Noël en famille alors qu’on veut prioriser la santé mentale et briser l’isolement», affirme sa présidente, Jade Marcil. 

  • Écoutez la présidente de l’Union Étudiante du Québec Jade Marcil sur QUB radio  

Confusion

La semaine dernière, le ministère de l’Enseignement supérieur indiquait pourtant au réseau collégial que le «contrat moral» du gouvernement Legault n’impliquait aucun changement de calendrier pour les établissements, affirme-t-on à la Fédération des cégeps. 

Or au cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, on a reconnu mardi que la tenue d’examens sur les campus quelques jours avant Noël contrevient bel et bien à l’isolement réclamé par Québec avant de prendre part à un rassemblement. 

«On va travailler avec les établissements pour trouver des solutions pour que les étudiants puissent profiter des Fêtes», a affirmé son attaché de presse, Alexandre Lahaie. 

Période d’examen modifiée

Dans le réseau, des établissements n’ont pas attendu les consignes de Québec pour modifier leur calendrier d’examens.  

À Polytechnique Montréal, la période d’examens qui devait se dérouler jusqu’au 23 décembre a été devancée de deux jours. Tous les examens qui se dérouleront à partir du 18 décembre se feront à distance, selon l’association étudiante. 

Dans les rangs des syndicats d’enseignants de cégep, on affirme toutefois que l’annonce de changements de dernière minute, dans un contexte de négociation avec le gouvernement, sera très mal reçue. «Ils vont foutre le feu, les profs sont déjà épuisés», lance Yves de Repentigny, vice-président de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). 

Du côté de l’Université Laval, 25 examens sont prévus sur le campus les 17 et 18 décembre, ce qui représente environ 1000 étudiants. 

La direction évalue présentement la situation et communiquera prochainement avec les étudiants concernés, indique-t-on.