/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts s’effondrent contre Drummondville

Les Remparts s’effondrent contre Drummondville
Photo COURTOISIE, JONATHAN ROY/LHJMQ

Coup d'oeil sur cet article

Les Remparts de Québec souhaitaient «générer plus d’offensive» face aux Voltigeurs de Drummondville après avoir été neutralisés à leurs deux précédentes sorties. Le défi a été relevé avec brio. Seul hic, c’est qu’ils ont quand même subi une défaite de 7-5 sur la patinoire du Centre Vidéotron mercredi soir.

Tout baignait dans l’huile pour les hommes de Patrick Roy avant que tout s’effondre en période médiane. En avance 3-0 et 4-1, les hôtes ont été incapables de conserver ce rythme endiablé, si bien que les Voltigeurs ont réussi à remonter la pente pour s’emparer d’un deuxième gain dans l’environnement protégé.

«On se retrouvait dans une mauvaise situation et on manquait d’énergie. Le message était simple: il restait beaucoup de hockey et on voulait se donner une chance d’être dans le match en marquant rapidement en deuxième. On s’est remis dans le match [...]. En troisième, on voulait se donner une chance d’aller chercher le match et c’est ce qu’on a fait», a résumé l’entraîneur-chef des Voltigeurs, Steve Hartley. 

Pour les Remparts (2-2-1), il s’agit d’un deuxième revers consécutif. Ils ne pourront toutefois pas ruminer longtemps ce cafouillage puisqu’ils se mesureront aux Olympiques de Gatineau dès jeudi après-midi sur le coup de 14h.

Pénalités coûteuses

Les Remparts se sont d’ailleurs tirés dans le pied au début du troisième tiers lorsque les défenseurs Evan Nause et Aapo Siivonen ont été punis en l’espace de six secondes pour avoir envoyé la rondelle dans les gradins. Quelques instants plus tard, Jérémy Lapointe a inscrit le but qui s’est finalement avéré décisif.

«On est sortis forts, mais en deuxième, on a manqué de concentration, puis on a pris des pénalités stupides, et défensivement, on aurait dû être meilleurs [...]. C’est frustrant, on méritait plus ce match qu’eux», a lâché Théo Rochette, qui a animé l’offensive québécoise avec deux buts et une aide.

«J’ai adoré notre performance sur le plan offensive, mais défensivement, on a échappé plusieurs couvertures importantes et il faut être meilleurs à ce niveau. En saison, ça va arriver de prendre les devants 3-0, ça ne veut pas dire que le match est dans la poche», a laissé tomber l’entraîneur-chef et directeur général des Remparts, convenant que les infractions de ses deux arrières avaient fait mal.

Le capitaine Thomas Caron a balayé du revers de la main l’excuse de la jeunesse pour expliquer ce revirement.

«On ne va jamais prendre ça comme excuse. Je rejoins Théo et il faut essayer de contrôler ça [les mauvaises punitions], c’est ça qui tue une équipe de hockey», a reconnu le vétéran patineur.

Roy a tenté de fouetter les siens au début de la troisième période en envoyant Thomas Sigouin devant le filet à la place de la recrue William Rousseau, qui a cédé quatre fois sur 17 tentatives.

En fin de match, la recrue Hugo Audette a été sonnée par Maveric Lamoureux après avoir effectué un tir. Audette a eu besoin de l’aide de ses coéquipiers pour être escorté hors de la patinoire. Pour Roy, il est clair que ce geste doit être révisé par le département de sécurité de la LHJMQ.

«Il est au centre de la patinoire et il y a une projection vers le haut. Le gars n’est pas couché à terre pour un coup d’épaule et il sort avec l’aide de ses coéquipiers... Je n’en dirai pas plus pour ce soir [hier]», a-t-il soufflé.

En vitesse

L’attaquant des Voltigeurs William Dufour a fini la soirée avec trois points, dont deux buts... Les joueurs et les membres du personnel des sept équipes ainsi que les employés de la LHJMQ oeuvrant dans l’environnement protégé seront soumis à une cinquième et dernière vague de tests de dépistage de la COVID-19, aujourd’hui... Jusqu’ici, aucun cas positif n’a été décelé...