/sports/hockey/canadiens
Navigation

Une date inoubliable pour Carey Price et ses partisans... mais pas pour les bonnes raisons

Une date inoubliable pour Carey Price et ses partisans... mais pas pour les bonnes raisons
Photo d'archives Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

De nombreux amateurs du gardien Carey Price et du Canadien de Montréal s’en rappellent très bien : il y a exactement cinq ans, soit le 25 novembre 2015, la saison du Tricolore prenait littéralement le bord.

En dépit d’une victoire de 5 à 1 aux dépens des Rangers de New York, le cœur n’était pas à la fête dans le camp montréalais, car le numéro 31 venait de tomber au combat sur la glace du Madison Square Garden. Effectivement, une blessure au genou le tenaillait depuis quelques semaines et la suite n’augurait rien de bon. Or, Price a été incapable de terminer la rencontre, devant céder sa place avant la troisième période.

Peu croyaient qu’il s’agirait là de la dernière partie de Price en 2015-2016. Cette campagne qui s’était pourtant bien amorcée pour la formation de l’entraîneur Michel Therrien a viré au cauchemar. Avant le départ de son gardien numéro 1, elle occupait le sommet du classement général de la Ligue nationale avec un dossier reluisant de 17-4-2. Après, elle s’est contentée d’une fiche de 21-34-4, en route vers une exclusion des séries éliminatoires.

Certains ont tenté le mieux possible devant la cage du CH, notamment Mike Condon, qui a conclu le calendrier avec 21 victoires en 55 sorties. L’une d’entre elles fut un gain à la Classique hivernale du 1er janvier 2016 face aux Bruins de Boston, mais ce fut l’un de ses rares moments de réjouissance.