/qubradio
Navigation

Une pédiatre devra payer 50 000$ de sa poche

obésité
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Une pédiatre communautaire devra débourser 50 000$ pour assurer les suivis de ses centaines de patients qui luttent contre l’obésité infantile, puisque le gouvernement ne soutiendra pas financièrement sa clinique.

• À lire aussi: Nutrition et santé mentale

• À lire aussi: Hausse de l'obésité et des troubles alimentaires chez les enfants pendant la pandémie

«Moi, pour les prochains mois, je vais payer de ma poche. J’ai loué un petit local et je vais défrayer le minimum que je peux offrir, parce que, bien sûr, je ne peux pas payer tous ces professionnels de la santé... Un médecin ne choisit pas sa profession pour abandonner ses patients», lance la fondatrice des cliniques 180, la Dre Julie St-Pierre.

L'Approche 180 est une approche médicale novatrice et participative qui vise la prévention et le traitement de l'obésité infantile. 

La majorité des patients rencontrés par la pédiatre sont des enfants qui souffrent d’inégalité sociale ou qui viennent tout juste d’immigrer au Canada avec leur famille.

Elle refuse de délaisser ses patients, qui doivent souvent recevoir de la médication. 

  • Écoutez la Dre Julie St-Pierre, fondatrice des cliniques 180, sur QUB radio:  


Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions