/finance/business
Navigation

Agropur licencie une vingtaine de personnes en informatique

La coopérative se défend bien de relocaliser ces postes informatiques clés en Inde

Agropur licencie une vingtaine de personnes en informatique
Chantal Poirier / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le géant québécois laitier Agropur a annoncé jeudi la suppression d’une vingtaine de postes en informatique au pays, dont plusieurs au Québec à son siège social de Saint-Hubert, a appris Le Journal.  

« On a annoncé un nouveau partenariat avec une entreprise en services informatiques Infosys, qui a des bureaux ici. On a annoncé à 19 personnes ce matin qu’ils vont perdre leur emploi entre février et mai 2021, dont la majorité au Québec», a confirmé au Journal sa directrice des relations publiques, Diane Jubinville. 

Selon nos informations d’employés, plusieurs postes sont abolis pour relocaliser une bonne partie des services informatiques d’Agropur au géant Infosys, qui a son siège social en Inde, ce qu’a vigoureusement nié Agropur. 

« Ce n’est pas un transfert d’emplois. Ce n’est pas du tout une relocalisation. Ce sont des technologies de pointe, qui nous amènent une évolution de postes», a précisé Diane Jubinville aux communications du géant laitier québécois. 

« On la voyait venir»

Dans une note interne dont Le Journal a obtenu copie, signée par le chef de la transformation et de l’information, Carlos Buss, Agropur met de l'avant les antennes canadiennes du géant indien.

« Agropur bénéficiera de l’importante présence d’Infosys au Canada et aux États-Unis. Au Canada, Infosys a des bureaux à Toronto et Galgary et projette l’ouverture d’un centre d’affaires à Montréal », peut-on lire. 

Jeudi, après l’annonce, des travailleurs de la coopérative avaient du mal à encaisser le coup.

« C’est l’aboutissement d’un projet que l’on voyait venir à l’interne. Pour une coopérative qui se dit fière d’être québécoise, disons que l’on n’a pas été impressionné de voir que des services informatiques étaient envoyés en Inde», a déploré une personne ayant requis l’anonymat de crainte de représailles de son employeur. 

Infosys, qui a son siège social à Bangalore, compte plus de 240 000 employés dans 46 pays.