/news/provincial
Navigation

La Ville de Lévis annule ses feux d’artifice du 31 décembre

L’événement aurait attiré trop de citoyens, selon le maire

Gilles Lehouillier
Photo Didier Debusschère Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en conférence de presse.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Lévis s’est résignée à annuler ses feux d’artifice du Nouvel An, afin d’éviter tout rassemblement, mais promet de revenir à la charge dès que la pandémie s’essoufflera.

Les élus lévisiens voulaient faire plaisir à la population lorsqu’ils avaient annoncé cet événement, au début du mois de novembre, mais ils ont rapidement réalisé qu’ils ne pouvaient plus maintenir le cap en raison de la crise sanitaire et des règles de la Santé publique durant la période des Fêtes.  

« Veut, veut pas, un feu d’artifice comme ça, ça attire beaucoup de monde et ça aurait favorisé les rassemblements. C’est justement ce qu’on ne veut pas faire pendant la période des Fêtes » a exprimé le maire, Gilles Lehouillier, en conférence de presse, jeudi.  

« Après l’analyse des directives de la Santé publique, il était clair que, comme organisation municipale, on n’avait pas d’autorité, actuellement, pour organiser un rassemblement de toute nature, a renchéri Gaétan Drouin, conseiller stratégique en sécurité civile. Même si on envisageait dans un premier temps d’avoir des gens qui auraient pu rester à bord de leur véhicule, ça devient très difficile pour le contrôle. » 

Les feux devaient avoir lieu dans l’est de la ville, au Club de golf de Lévis, près des boulevards Alphonse-Desjardins et Étienne-Dallaire. Le maire de Lévis s’est cependant engagé à offrir non pas un, mais trois feux d’artifice simultanément lorsque les règles sanitaires seront assouplies.  

« On a une ville qui fait 40-45 kilomètres le long du fleuve... Dès que la situation va le permettre, nous annonçons aujourd’hui notre intention d’organiser trois feux d’artifice – un dans l’est, un dans l’ouest et un dans le centre de la ville – pour célébrer le retour à une vie plus normale. » 

Retour des bains libres

La Ville de Lévis a également annoncé la réouverture de ses installations aquatiques pour permettre les bains libres, à compter du 4 décembre. La Santé publique permettait déjà la pratique de cette activité qui a d’ailleurs repris sur l’autre rive, à Québec, le 6 novembre dernier. Le maire Lehouillier a indiqué qu’il avait préféré jouer de prudence, à la fin octobre, en raison du nombre élevé de cas positifs dans Chaudière-Appalaches. 

Rappelant que la demande pour la pratique d’activités sportives est « très forte », le maire de Lévis a promis une « belle diversité d’activités hivernales », malgré la crise sanitaire. 

Les Lévisiens pourront pratiquer le ski alpin et la glissade au Centre de plein air de Lévis, ainsi que la raquette, le fatbike, le ski de fond et la marche dans de nombreux sentiers. 

Huit bibliothèques sont également ouvertes sur le territoire.  

Quant aux patinoires extérieures, elles ouvriront progressivement en fonction de la température.