/finance
Navigation

COVID-19: les éleveurs de veaux de lait au bord de la faillite

Coup d'oeil sur cet article

Les éleveurs de veaux de lait réclament une aide financière pour sauver de la faillite leur filière lourdement affectée par la pandémie.

• À lire aussi: Les restaurateurs attendent toujours l'aide de Québec

Une récente enquête des Producteurs de bovins du Québec (PBQ) indique que, depuis les derniers sept mois, les pertes subies par les fermes s’élèvent à 11 % par animal vendu.

Les Producteurs de bovins du Québec pressent le gouvernement Legault d’agir en faveur des éleveurs, d’autant plus que les programmes de sécurité du revenu ne répondent plus aux besoins de l’industrie confrontée désormais à des choix difficiles.

  • Écoutez la chronique du chef Danny St Pierre à QUB radio

«L'autonomie alimentaire est un concept mis de l'avant par notre gouvernement au cours des derniers mois. Il serait paradoxal et insensé qu'une filière qui en est le porte-étendard depuis plusieurs décennies ne puisse survivre», a indiqué Jean-Thomas Maltais, président des PBQ, par communiqué, jeudi.

Les mesures de confinement impliquant la fermeture de restaurants, de l’activité touristique et des exportations, débouchés traditionnels de la filière, ont placé les fermes dans une situation de précarité «sans précédent».

«La situation actuelle est si critique que des producteurs de veaux de lait se questionnent sérieusement sur la viabilité de leur entreprise à très court terme», s’est inquiété M. Maltais.

«Actuellement, ce sont des pertes de plusieurs milliers de dollars par mois pour des entrepreneurs qui ont une famille à nourrir et des veaux à soigner», a soutenu pour sa part Pierre-Luc Nadeau, président du comité de mise en marché des veaux de lait aux PBQ.

«Les éleveurs demandent une aide directe de 121 $/veau pour passer au travers» de cette crise, a-t-il ajouté.