/sports/ski
Navigation

Mont-Sainte-Anne: l’usage des télécabines toujours interdit

Mont-Sainte-Anne: l’usage des télécabines toujours interdit
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

À une semaine d’un éventuel début de la saison de ski, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) interdit toujours l’usage des télécabines de la station Mont-Sainte-Anne.

Depuis le début novembre, et en dépit des travaux, la RBQ n’a pas modifié sa position. La remontée n’est pas prête à accueillir des skieurs.

« Pour la RBQ, la sécurité des skieurs de la remontée mécanique est prioritaire, donc c’est tolérance zéro. L’interdit d’usage de la télécabine est toujours en vigueur. Aucune date pour la remise en service de la télécabine n’a été et ne peut être avancée », a expliqué le porte-parole Sylvain Lamothe.

Même objectif

Les travaux se poursuivent donc selon le plan prévu. Avec des enjeux sanitaires importants, l’objectif demeure de lancer la saison le samedi 5 décembre si les conditions météorologiques le permettent.

Concernant la télécabine, la station précise encore que l’objectif demeure qu’elle soit remise en fonction en même temps que le lancement de la saison. 

Le 21 février, un arrêt brusque des télécabines avait blessé de nombreux skieurs. Le 11 mars, un deuxième incident similaire avait aussi forcé l’évacuation de la remontée fermée depuis. Une action collective a été déposée contre la station.

Les adeptes du Mont-Sainte-Anne se tracassent pour leur montagne. Inquiets de la gestion et du sous-investissement, des gens d’affaires veulent assurer l’avenir de la montagne. Pour ce faire, l’ancien grand patron de l’Industrielle Alliance, Yvon Charest, est président de l’OBNL Les amis du Mont-Sainte-Anne.