/finance/business
Navigation

Le web a le vent dans les voiles chez Ameublements Tanguay

Quebec
Photo Stevens Leblanc Charles Tanguay, vice-président, ventes et finances, chez Ameublements Tanguay, devant une des succursales de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie aura propulsé les ventes en ligne chez Ameublements Tanguay, dont le site transactionnel est aujourd’hui considéré comme «le plus gros magasin» du groupe.

La demande sur le web a été si forte, qu’une trentaine de vendeurs travaillent maintenant exclusivement en ligne.

«Nous avons mis beaucoup d’efforts sur notre site web pour avoir des conseillers experts pour assister les gens durant leur achat», avance Charles Tanguay, vice-président ventes et finances d’Ameublements Tanguay.

À titre de comparaison, ce département ne comptait qu’un seul conseiller avant la pandémie. De 4000 produits disponibles en mars dernier sur le site transactionnel du groupe, on en retrouve maintenant plus de 26 000. 

Et cela n’arrêtera pas là, promet au Journal la direction. Ameublements Tanguay s’intéresse aussi maintenant à la robinetterie, aux articles pour la salle de bain, comme les douches, et aux appareils de mobilité électrique.

L’objectif est d’offrir un jour une offre complète pour la maison.

«Ce sont de nouvelles catégories de produits que nous ajoutons. Nous voulons aussi offrir des marques d’ici», indique Charles Tanguay, précisant que le magasin virtuel avec assistance est ouvert chaque jour de 9 h à 21 h. 

Adaptation

Comme plusieurs autres détaillants québécois, Ameublements Tanguay a dû s’adapter, au cours des derniers mois, aux nouvelles exigences de magasinage des consommateurs et aux mesures sanitaires.

Le Vendredi fou s’est notamment transformé en mois fou avec des rabais durant plusieurs semaines en novembre afin d’éviter les débordements entraînés par cette grand-messe du magasinage. Pour le Cyberlundi, la formule de cet événement mise déjà sur les emplettes en ligne.

L’an dernier, cette tradition qui provient du pays de l’Oncle Sam avait même été plus populaire chez Ameublements Tanguay que les soldes d’après Noël. 

«Depuis le début de la pandémie, par nos méthodes de travail, nous avons excessivement bien géré l’affluence en magasin et sur le web», a pour sa part souligné au Journal le vice-président et directeur général de la chaîne de meubles et de produits électroniques, Jacques Tanguay. 

«Nous sommes très avancés au niveau de la technologie. Nous avons maintenant un service de rendez-vous en ligne et des files d’attente numériques dans les magasins», a ajouté l’homme d’affaires, qui estime que certaines méthodes de travail pourraient rester en place après la pandémie.


À travers le Québec, Ameublements Tanguay compte 12 magasins physiques et emploie près de 1000 travailleurs. La direction dit analyser la possibilité d’ouvrir d’autres nouveaux magasins.