/sports/baseball
Navigation

Le Rogers Centre risque la démolition

Le Rogers Centre risque la démolition
Photo d'archives AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les propriétaires des Blue Jays de Toronto songent sérieusement à démolir le Rogers Centre et à construire un nouveau stade, un peu plus petit, sur le même terrain. 

La nouvelle a été rapportée par le quotidien The Globe and Mail, vendredi matin.

La compagnie Rogers Communications, sans confirmer une possible démolition, a réagi en précisant qu’elle «explorait les options» concernant le stade, mais tout cela, avant l’éclosion de la pandémie. La situation entourant la COVID-19 a inévitablement mis le projet sur pause.

Or, toujours selon The Globe and Mail, célèbre média torontois, Rogers aurait un plan assez précis avec la compagnie Brookfield Asset Management. On souhaiterait donc, tôt ou tard, jeter à terre le Rogers Centre et construire un nouveau stade sur la partie sud du terrain. Des tours d’habitation, des commerces, des bureaux et un espace public seraient aménagés sur la partie nord.

Si l’attachement de plusieurs Torontois pour le Rogers Centre est important, un tel projet demeure forcément intéressant d’un point de vue économique. Il s'agirait de bâtir un stade plus petit pour mieux tirer profit d’un terrain aussi bien situé, à l’ombre de la Tour CN.

Blue Jays: 21 606 spectateurs en moyenne

À propos des Blue Jays, il est pertinent de rappeler qu’ils ont attiré, par exemple, une moyenne de 21 606 spectateurs lors des matchs locaux au Rogers Centre en 2019. La capacité du stade, en format baseball, tourne pourtant autour de 50 000 personnes. En 2020, les Blue Jays n’avaient pas été en mesure d’y disputer leurs affrontements à domicile en raison de la pandémie.

Rappelons que le Rogers Centre, qui était auparavant nommé le SkyDome, a ouvert ses portes en 1989, soit il y a 31 ans. En plus d’accueillir les matchs des Blue Jays, il a déjà été le domicile des Argonauts (LCF) et des Raptors (NBA).

Même si le projet risque de connaître une suite après la pandémie, Rogers Communications et Brookfield Asset Management auraient déjà contacté les différents paliers de gouvernement pour tâter le pouls. L’éventuel nouveau stade des Jays serait financé par des investissements privés, mais les instances gouvernementales doivent inévitablement donner leur accord advenant la démolition du Rogers Centre.