/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: plus de 1300 cas mal diagnostiqués de Britanniques après une erreur de laboratoire

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 1300 tests positifs ont été jetés au Royaume-Uni après la découverte d’une erreur de laboratoire, a indiqué un rapport paru samedi. 

«Un problème avec un lot de produits chimiques de tests signifiait que les résultats des tests étaient nuls», a déclaré un porte-parole du National Health Service (NHS), selon le New York Post.

«Des mesures rapides ont été prises pour informer les personnes touchées et nous leur avons demandé de passer un autre test et de continuer à se confiner si elles présentaient des symptômes», a-t-il également ajouté.

Le rapport du ministère britannique de la Santé et des Affaires sociales a révélé qu’un total de 1311 personnes avaient été initialement déclarées positives entre le 19 et le 23 novembre dernier, a précisé le quotidien américain.

Il ne s’agit pas du premier dysfonctionnement dans le système britannique de dépistage de la COVID-19, qui a été fortement critiqué ces derniers mois.

En septembre, plus de 15 000 résultats de tests positifs étaient notamment absents des registres du NHS pendant plusieurs jours, retardant la recherche des cas contacts.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres