/world/africa
Navigation

Des marins grecs enlevés au large du Nigéria

Coup d'oeil sur cet article

Une compagnie de transport maritime est en négociations pour faire libérer trois marins grecs kidnappés mi-novembre par des pirates au large du Nigéria, a annoncé dimanche le ministère grec de la Marine marchande. 

Trois des cinq membres d’équipage du navire de ravitaillement Stelios K, battant pavillon togolais, ont été enlevés le 16 novembre lorsque les assaillants ont abordé le vaisseau.

La société Royal Ship Management, propriétaire du bateau-citerne, est en discussions pour faire libérer les marins, selon le ministère.

Les pirates ont enlevé le capitaine et deux membres d’équipage du Stelios K. Les deux marins restants ont été capables de piloter le bateau jusqu’à Lagos.

Les cinq marins sont tous en bonne santé, a précisé la même source.

Il s’agit du 23e enlèvement dans le golfe de Guinée cette année. Au total, 118 personnes ont été kidnappées, selon la société britannique Dryad Global, spécialisée dans la sécurité maritime.

Cette dernière a diffusé une «évaluation de risque critique» pour le golfe de Guinée immédiatement après l’enlèvement des Grecs, expliquant qu’il s’agissait de la deuxième affaire du genre en trois jours dans un contexte de «forte augmentation des incidents» de sécurité dans la région.