/world/middleeast
Navigation

Scientifique iranien tué: Ankara dénonce un acte de «terrorisme»

Coup d'oeil sur cet article

La Turquie a condamné, dimanche, l’assassinat d’un des principaux scientifiques du programme nucléaire iranien, y voyant un acte de «terrorisme» qui «trouble la paix dans la région». 

• À lire aussi: Iran: Rohani accuse le «mercenaire» Israël de l’assassinat d’un scientifique

«La mort de Mohsen Fakhrizadeh à la suite d’une attaque (...) nous a peinés. Nous condamnons ce vil assassinat et présentons nos condoléances au gouvernement iranien et aux proches du défunt», a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

«La Turquie est contre toute initiative visant à troubler la paix dans la région et contre toute forme de terrorisme, quels que soient son auteur et sa cible», a-t-il poursuivi, tout en appelant «toutes les parties au bon sens et à la retenue».

Mohsen Fakhrizadeh, 59 ans, est mort vendredi après une attaque près de Téhéran contre sa voiture avec un véhicule piégé et une fusillade, a déclaré le ministère iranien de la Défense, précisant qu’il était chef de son Département recherche et innovation. 

Téhéran accuse Israël et les États-Unis de son assassinat.

La Turquie et l’Iran sont deux puissances régionales voisines aux relations historiquement complexes. 

Elles s’opposent sur de nombreux dossiers, mais ont renforcé, ces dernières années, leur coopération dans quelques secteurs, comme l’énergie, et sont farouchement hostiles à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.