/entertainment/shows
Navigation

De courts spectacles virtuels diffusés du 28 au 31 décembre à Québec

Samantha McKinley, Directrice des comm. du FEQ
Photo d'archives Samantha McKinley, Directrice des comm. du FEQ

Coup d'oeil sur cet article

À défaut de rassembler les fêtards sur la Grande Allée en fin d’année, les organisateurs du festival Toboggan offriront aux citoyens de Québec et d’ailleurs des prestations musicales en ligne, a appris Le Journal.

« Ce sont des performances artistiques virtuelles qu’on diffusera aux dates (28 au 31 décembre) auxquelles Toboggan aurait eu lieu. Elles seront diffusées à date et heure fixes, mais seront disponibles ensuite en différé », nous a confié Samantha McKinley, directrice des communications du FEQ (Festival d’été de Québec), qui gère aussi Toboggan – Les soirées Nouvel An.

« Ce n’est pas un spectacle classique et ce n’est pas en direct », précise-t-elle d’entrée de jeu. Une sorte de Toboggan virtuel ? « Oui, mais différent. Ce n’est pas un spectacle de deux heures sur scène à l’Impérial. Ce sont des performances plus courtes dans la durée et diffusées depuis divers endroits en ville et à l’extérieur. »

Mettre Québec en valeur

« L’idée est de se servir de la beauté de l’hiver à Québec comme trame de fond. C’est un projet tout nouveau, qui avait du sens pour nous et la Ville de Québec, pour mettre la ville en valeur. C’est une nouvelle formule et carrément une nouvelle approche pour nous », expose Mme McKinley, précisant que l’accès aux prestations sera gratuit.

La Ville de Québec y trouvera assurément son compte. Plus tôt dans la journée, lundi, le maire Régis Labeaume avait confirmé qu’il planchait sur l’organisation d’un spectacle virtuel, en fin d’année, qui servirait un double objectif : égayer les gens et faire la promotion de la capitale pour attirer des touristes en janvier.

Coup de pouce aux hôteliers

La mairie veut mettre l’accent sur des « activités réconfortantes » offertes dans le contexte de la pandémie. « On veut montrer aux gens du Québec que ça va être agréable, avec une petite famille. On va essayer de les attirer dans nos hôtels. Deux-trois jours, ça va valoir la peine. Moi, je suis vraiment là-dessus. On essaye fort », a déclaré le maire de Québec.

« Les hôtels en ont besoin, puis en même temps, je pense que les familles se cherchent du divertissement. L’idée d’investir dans un show du 31 décembre, ce serait basé sur le fait de faire connaître Québec. On le voit comme un outil promotionnel », a-t-il exprimé lors d’un plénier à l’hôtel de ville. Les détails de la programmation seront annoncés dans les prochains jours.

— Avec la collaboration de Cédric Bélanger