/news/provincial
Navigation

Le congrès de l'Organisation des villes du patrimoine mondial prévu à Québec est reporté en septembre

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

En raison de la pandémie, le congrès de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM), qui devait se tenir en juin à Québec, a été reporté en septembre, avec possibilité d’annuler ou de reporter si la situation sanitaire mondiale n’en permet pas la tenue.

• À lire aussi: COVID-19: des pertes majeures en tourisme à Québec

Le service de la culture et des relations internationales a fait une demande budgétaire de 450 000$ pour l’organisation de ce congrès, que le maire de Québec, Régis Labeaume, a réussi à décrocher lors d’une mission en Pologne, en juin 2019.

Ce congrès, qui devait permettre d’accueillir quelque 500 délégués de plusieurs villes patrimoniales du monde, devait à l’origine se tenir du 2 au 5 juin. Il a été reporté et se tiendra finalement du 7 septembre au 10 septembre 2021, a précisé la directrice du service de la culture, Nathalie Spooner.  

«On a diminué nos attentes à 350 congressistes, avec la pandémie. Pour les retombées économiques, le Centre des congrès a estimé des retombées à 700 000$ pour une durée de quatre à cinq jours», a indiqué Mme Spooner. 

Le service de la culture poursuit l'organisation de l'événement, mais tout en se gardant une porte de sortie. 

La date butoir convenue avec l'OVPM pour prendre une décision est la fin avril. «Les dépenses d’ici là seront minimisées», assure Mme Spooner. Une clause du contrat avec le Centre des congrès permet aussi de se retirer, advenant que le contexte mondial n'en permette pas la tenue. 

Mais la directrice estime que l'événement permettrait d'attirer une «excellente attention sur la ville et le Vieux-Québec». Il s'agit, selon elle, d'une occasion pour «faire la promotion de la ville à titre de destination touristique sécuritaire».