/sports/football
Navigation

Les Buccaneers s’enlisent

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TAMPA-BAY-BUCCANEERS
Photo AFP Tom Brady a connu un quatrième match avec au moins deux interceptions cette saison.

Coup d'oeil sur cet article

Après 12 matchs, les Buccaneers ne laissent plus de doute sur l’évaluation qui doit être faite sur eux. Une équipe assez bonne pour se monter une fiche intéressante, mais pas assez pour battre les clubs les plus sérieux. Les Chiefs sont les plus récents à leur avoir étendu cette réalité en plein visage.

La défaite de 27-24 de la bande à Tom Brady semble confirmer une tangente inquiétante. Face aux équipes considérées comme des prétendants aux grands honneurs, comme eux devraient l’être aussi, les résultats ne sont pas au rendez-vous.

Le scénario a été le même contre les Rams la semaine dernière. Les Buccaneers ont aussi baissé pavillon à deux reprises face aux Saints, dont une humiliante défaite de 38-3 il y a trois semaines.

La seule victoire de Tampa contre un véritable aspirant crédible est survenue face aux Packers à la sixième semaine d’activités.

Dans les défaites citées face aux meilleurs adversaires figurant au calendrier des Bucs, une autre tendance troublante ressort. Dans ces quatre débâcles critiques, Tom Brady a lancé neuf interceptions.

Avec 28 passes de touchés cette saison, contre 11 interceptions, le vétéran ne montre pas qu’il est fini, comme se plaisent à cantonner ses détracteurs. Sauf qu’il ne semble plus au sommet de son art dans les affrontements qui comptent le plus, ce qui n’est clairement pas caractéristique du Brady habituel.

La dernière étape

Mise à part une certaine chimie avec Mike Evans et Rob Gronkowski, les nombreuses autres armes déployées autour de lui dans son arsenal aérien crient famine. Brady semble en mission pour prouver qu’il est en mesure de compléter des passes en profondeur, mais celles-ci se retrouvent trop souvent à flotter, voire à se retrouver entre les mains ennemies. Il a pourtant fait sa réputation sur sa précision chirurgicale en zone courte et intermédiaire.

Heureusement pour les Buccaneers, la défaite des Cardinals fait en sorte qu’ils se maintiennent où ils étaient dans le portrait des séries. La semaine de congé fera aussi le plus grand bien. Au retour, ils se frotteront à quatre équipes qui montrent actuellement des fiches perdantes. On risque donc de les voir jouer au football en janvier, mais s’ils terminent l’année en force, il faudra se souvenir qu’ils font souvent mauvaise figure contre les vrais gros clubs.

Mahomes et Hill en symbiose

Du côté des Chiefs, même s’ils auraient dû achever les Bucs beaucoup plus tôt, c’est une autre prestation sans tache de Patrick Mahomes, avec 462 verges et trois passes de touché.

Cette fois, c’est Tyreek Hill qui a été son joujou de choix avec les trois touchés sur 13 réceptions et 269 verges. Il est d’ailleurs devenu le cinquième joueur seulement dans l’histoire à inscrire trois majeurs avec plus de 260 verges via les airs.

Mahomes avait déjà accumulé 359 verges en première demie, le plus haut total dans les 40 dernières années pour un match en saison régulière, selon Elias Sports.

La cadence a dangereusement ralenti en deuxième demie avec seulement sept points et c’est ce qui a permis aux Buccaneers de continuer de respirer.

N’empêche que Mahomes, Hill et Travis Kelce ont de nouveau donné une clinique de football 101. La défensive a provoqué au moins un revirement dans 10 de ses 11 matchs cette saison. Ça ressemble étrangement à l’an passé, quand l’équipe commençait à atteindre son apogée au même moment. 

Gagnants  

Callie Brownson

Qui est Callie Brownson? Cette dame a écrit une page d’histoire en devenant la première entraîneuse féminine à diriger un groupe de position sur le terrain dans un match régulier. Brownson a occupé le poste d’entraîneuse des ailiers rapprochés chez les Browns, à la place du régulier Drew Petzing, qui assistait à la naissance de son enfant. Chapeau, Mme Brownson!

Jeremy Chinn

Le joueur à tout faire de la défensive des Panthers a brillé dans une cause perdante en inscrivant deux touchés sur deux jeux successifs, du jamais-vu auparavant. Il figure parmi les candidats de choix au titre de recrue défensive de l’année.

Derrick Henry

Henry a prouvé qu’il est encore le roi des porteurs avec un match monstrueux de 178 verges au sol et trois touchés. Il a distancé Dalvin Cook dans la course au meneur par la course dans la ligue.

Les Browns

Ils ne méritent pas de collant dans leur cahier pour leur victoire difficile face aux Jaguars, mais ils ont gagné huit matchs pour la première fois depuis 2007. C’est la fin d’une séquence morose de 12 saisons perdantes de suite.

Mahomes et Hill

Est-ce que leur phénoménale connexion mérite vraiment une explication? C’est ce que je me disais... 

Perdants  

La NFL

Quelle honte que d’avoir envoyé les Broncos dans la gueule du loup sans quart-arrière. Leurs trois pivots se sont retrouvés dans le protocole de prévention de la COVID et le receveur Kendall Hilton a été placé dans une position impossible. Honteux!

Dave Caldwell

Le directeur général des Jaguars depuis 2013 a perdu son poste après la défaite face aux Browns. Pendant ce temps, l’entraîneur-chef Doug Marrone reste tel une marionnette jusqu’à la fin de la saison. Le ménage est le sport national à Jacksonville.

Les Raiders

Quel match épouvantable face aux Falcons ! Les Raiders ont considérablement nui à leurs chances dans la course aux séries chaudement disputée.

Sam Darnold

L’attaque des Jets a beaucoup mieux paru les dernières semaines avec Joe Flacco comme quart-arrière. Ça en dit long sur les Jets, mais encore plus sur Sam Darnold, qui a célébré son retour au jeu avec deux interceptions.

Les Rams

La défaite face aux 49ers leur fait perdre la première place dans la division Ouest. Jared Goff a lancé deux interceptions. Cette équipe demeure une boîte à surprises d’une semaine à l’autre. 

5 Jeux de la semaine  

De zéro à héros

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TAMPA-BAY-BUCCANEERS
Photo AFP

Le receveur des Vikings Chad Beebe a démontré que ce qui compte c’est la façon dont on se relève, plus que la façon qu’on chute. Avec un peu plus de deux minutes à faire, Beebe a échappé un botté de dégagement et son équipe semblait condamnée à perdre. En retard 27-21, les Vikings ont repris le ballon avec 1 min 51 s à jouer. Beebe a rapidement inscrit le touché victorieux pour se racheter, en plus de capter deux autres passes sur la série finale. Bon moment pour un premier touché en carrière! 

Le mur des Patriots

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TAMPA-BAY-BUCCANEERS
Photo AFP

Les Patriots ont brillé défensivement face aux Cardinals, particulièrement avant la demie. Au terme d’une longue séquence de 15 jeux, les Cards ont tenté de convertir un quatrième essai et une verge à franchir. Kenyan Drake a frappé un mur entre Ja’Whaun Bentley et Akeem Spence. Ces points en moins ont fait la différence en fin de compte dans un duel où, au contraire, les Patriots ont inscrit des touchés sur des quatrièmes essais, à la ligne de 7 et la ligne de 2. 

De Beasley à Davis

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TAMPA-BAY-BUCCANEERS
Photo AFP

Pour venir à bout des combatifs Chargers, les Bills ont eu besoin de piger dans leur sac à surprises. En début de rencontre, le quart-arrière Josh Allen y est allé d’une courte passe vers l’arrière au receveur Cole Beasley, qui a, à son tour, lancé le ballon dans les mains de Gabriel Davis pour un sublime touché. Les Bills ont ensuite dû résister aux Chargers, qui ont provoqué trois revirements en deuxième demie, mais qui n’ont inscrit que trois points suite à ceux-ci. 

Un premier touché

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TAMPA-BAY-BUCCANEERS
Photo AFP

Les 49ers ont causé une surprise de taille en disposant des Rams et la défensive a certainement eu son mot à dire. Le plaqueur recrue Javon Kinlaw a même contribué d’une manière inattendue en interceptant une passe de Jared Goff pour la retourner dans la zone des buts sur 27 verges. Le gros bonhomme a célébré avec un plongeon olympien ce premier touché en carrière, qui portait le pointage à 14-3.   

Une passe complète

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TAMPA-BAY-BUCCANEERS
Photo AFP

Il aura fallu attendre au troisième quart pour voir une passe complétée par le quart-arrière des Broncos dans le duel perdu d’avance face aux Saints. Et personne ne devrait blâmer le pauvre Kendall Hinton. Receveur de l’équipe d’entraînement, il a été amené comme quart-arrière d’urgence quand les trois pivots des Broncos ont dû passer par le protocole de la COVID-19. Hinton a terminé la rencontre avec une passe complétée en neuf tentatives, pour 13 verges, avec deux interceptions. 

La confrontation du lundi | semaine 12     

Seahawks, Seattle, 7-3

Classement dans la division:1

Russell WIlson

30 tOU | 10 int | 2990 vgs  

  • Offensive: 2e 
  • Défensive: 28e   

Eagles, Philadelphie, 3-6-1

Classement dans la division: 3 

Carson Wentz

14 tOU | 14 int | 2326 vgs 

  • Offensive: 24e 
  • Défensive: 16e