/sports/racing
Navigation

Plus de peur que de mal pour Lance Stroll

Une autre course à oublier pour le pilote montréalais

COMBO-AUTO-PRIX-F1-BAHRAIN
Photo AFP La course de Lance Stroll a pris fin prématurément lorsque sa Racing Point s’est renversée après avoir été percutée par Daniil Kvyat.

Coup d'oeil sur cet article

Après près de 90 minutes d’interruption en raison de l’embardée spectaculaire de Romain Grosjean, le Grand Prix de Bahreïn a pu reprendre son envol. Mais les débats sur la piste ont été de courte durée.

• À lire aussi: Grand Prix de Bahreïn: Lewis Hamilton triomphe, Stroll capote

• À lire aussi: «Je ne serais pas là à vous parler»

Une autre neutralisation a forcé l’intervention de la voiture de sécurité à la suite d’un accident impliquant les monoplaces de Lance Stroll et de Daniil Kvyat dès le premier tour de la relance.

La course de Lance Stroll a pris fin prématurément lorsque sa Racing Point  s’est renversée après avoir été percutée par Daniil Kvyat.
Photo AFP
La course de Lance Stroll a pris fin prématurément lorsque sa Racing Point s’est renversée après avoir été percutée par Daniil Kvyat.

La scène aurait été certes l’image forte de cette course folle sans la sortie de piste terrifiante du pilote français.

L’impact, qui a propulsé la Racing Point dans les airs, s’est déroulé à basse vitesse, fort heureusement. Les images suivant l’accrochage montrent Stroll s’extirpant de sa monoplace après avoir effectué un demi-tonneau et s’être retrouvé à la renverse.

Que deux points depuis Monza

 « Je suis d’abord heureux que Romain ait pu s’en sortir sans blessures graves, a dit le pilote montréalais. On a tous été inquiets en voyant la reprise. De mon côté, c’est un autre résultat frustrant. On n’a inscrit que deux points depuis notre podium à Monza.

« À un moment donné, nous occupions la quatrième place au championnat des pilotes, mais depuis ce temps, j’ai été victime d’incidents hors de mon contrôle.

« L’accident a semblé pire qu’il était et je vais bien, a-t-il enchaîné. Daniil a été pénalisé pour son comportement et je n’y pouvais rien. »

Deux fois plutôt qu’une pour Kvyat 

Kvyat, lui, ne gardera pas un bon souvenir de sa participation au Grand Prix de Bahreïn. Le Russe, dont l’avenir en F1 est compromis, a été impliqué, malgré lui, dans l’accident de Grosjean, avant de causer la perte de Stroll.

« J’étais en colère avec Romain, a expliqué Kvyat, quand il s’est rabattu devant moi au premier tour. Mais je me suis ensuite inquiété de sa condition quand j’ai vu les flammes et la sévérité de l’accident. Heureusement, ce n’était pas aussi grave que ça en avait l’air.

« Puis, à la relance, j’ai eu un incident avec Stroll. J’étais à l’intérieur du virage et il ne m’a laissé aucune place. Je suis convaincu qu’il m’a vu, mais il a choisi de me

 fermer la porte. »

Le pilote de l’écurie AlphaTauri a été pénalisé de 10 secondes pour son comportement.

« Je ne partage pas le point de vue des commissaires concernant cette sanction, a-t-il fait savoir. Cette décision a ruiné ma course. »

La reprise vidéo tend à démontrer que Kvyat avait raison de contester sa punition. Ce genre d’accrochages peut effectivement survenir au premier tour. Eh oui, Stroll a été plutôt téméraire.

Dommage pour Pérez

Avec moins de quatre tours à parcourir, Sergio Pérez se dirigeait vers un deuxième podium consécutif, mais le coéquipier de Stroll a vu son brillant parcours – un autre – être ruiné par un problème électrique.

« Cet abandon n’a pas une grande signification, s’est exprimé le Mexicain. Le plus important, c’est que Romain soit encore parmi nous. »

Comble de malheur pour le pilote de l’écurie Racing Point, cette déveine a profité à Alexander Albon, à qui Pérez souhaite ravir le volant chez Red Bull l’an prochain.