/sports/fighting
Navigation

Butler veut revenir en force

Ce pourrait être le dernier combat de Lafrenière

Boxe Entra�nement public
Photo d’archives Steven Butler aura beaucoup de choses à prouver lors de son prochain combat le 30 janvier contre Francis Lafrenière.

Coup d'oeil sur cet article

Steven Butler a pris du recul depuis sa défaite contre le champion Ryota Murata. Il sait qu’il aura des choses à prouver, le 30 janvier prochain, alors qu’il croisera le fer avec Francis Lafrenière dans cet autre combat à saveur locale.

Depuis son revers au Japon, Butler a subi une opération à l’œil gauche en plus de changer d’entraîneur. Il a congédié Jean-François Bergeron pour le remplacer par Mike Moffa. 

Rénald Boisvert, qui est son mentor depuis ses débuts, est demeuré dans son entourage. 

« Au départ, c’était un essai avec Mike, a affirmé Steven Butler lors d’une conférence de presse d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) tenue lundi. Je me suis rendu compte que c’était un guerrier comme moi.

L’une des forces de Mike est la défensive. Pour ma part, l’offensive est une de mes qualités. J’aime bien le mix que ça fait. Le 30 janvier, vous allez voir un Steven Butler 2.0. »

Dans ce duel contre Lafrenière, il pourra mettre la main sur le titre NABF des poids moyens. Même s’il sera favori des parieurs, Butler a démontré de la classe à l’endroit de son adversaire. 

« C’est un combat que je veux depuis longtemps. Francis est tout un guerrier. Je n’aurai pas l’objectif en tête de gagner par knock-out. Je vais être prêt pour 15 rounds et les amateurs en sortiront gagnants. »

Un dernier combat

Lafrenière y est allé d’une déclaration surprenante. Ce duel contre Butler a de bonnes chances d’être son dernier en carrière. 

« C’est mon combat de championnat du monde », a-t-il souligné avec calme. Ça fait cinq mois que j’y pense. C’est bien réfléchi. Je veux finir ça en beauté.

« Pour moi, ce sera terminé à moins qu’on m’offre un combat éliminatoire ou une immense bourse. Je m’en vais affronter Steven avec l’intention de gagner. »

Le téléphone de Lafrenière n’a pas beaucoup sonné au cours de la dernière année sauf pour affronter le dangereux Edgar Berlanga à 168 lb. L’offre pour le choc contre Butler est arrivée à point et c’est pour cette raison qu’il l’a accepté. 

Dès qu’il aura fermé ce chapitre de sa vie, il a un emploi qui l’attend chez son commanditaire de longue date, Groupe Richer. Lafrenière pourra enfin avoir de la stabilité au niveau financier et dans sa vie personnelle. 

Lafrenière ne sait pas encore quel entraîneur sera dans son coin pour le duel contre Butler. En raison d’un possible conflit d’horaire lié au prochain affrontement de Jean Pascal, il serait surprenant qu’il puisse compter sur son entraîneur des dernières années, Stéphan Larouche. 

Sans Larouche

« Personne ne m’a mis de bâtons dans les roues quant au choix de mes entraîneurs pour le combat, a souligné Lafrenière. Je suis en train de regarder cela avec les dates et les confinements possibles. »

« Il peut arriver avec l’entraîneur qu’il veut », a confirmé Estephan à ce sujet. 

Il y a encore plusieurs scénarios sur la table. Les morceaux du casse-tête vont tomber en place lors de la confirmation de la date du deuxième choc entre Pascal et Badou Jack.


►Estephan a mentionné qu’il peut tenir des galas même en zone rouge. Donc, même si la région du Bas-St-Laurent bascule en rouge dans les prochains jours, il pourrait retourner à Rimouski pour un autre gala.

À cette date, seul Erik Bazinyan n’a pas monté sur le ring depuis le début de la pandémie. Estephan croit qu’il aura de bonnes nouvelles à lui communiquer sous peu.  

Dans le calepin...   

  • Le combat entre Mike Tyson et Roy Jones jr a été regardé par plusieurs millions de personnes aux quatre coins de la planète.Je ne suis pas adepte de ce type de combat, mais j’ai été surpris par la qualité du spectacle. Tyson, âgé de 54 ans, a livré une bonne performance. Sa puissance est encore au rendez-vous et on l’a constaté avec ses frappes au corps de Jones. Il veut faire un autre combat, mais contre qui ? Les paris sont ouverts.   
  • Lors de son point de presse d’après-combat samedi, Badou Jack a indiqué qu’il veut maintenant sa revanche contre Jean Pascal. Le tout devrait se concrétiser lors des premiers mois de 2021 si les négociations vont bien. On se souvient que le champion québécois a remporté une décision partagée contre le Suédois à Atlanta en décembre 2019. Autre indice à ne pas négliger dans ce dossier, Pascal est de retour à l’entraînement intensif depuis quelques semaines.  
  • Eye of the Tiger Management ne présentera pas de gala au mois de décembre. Dommage parce que Sadriddin Akhmedov et Arslanbek Makhmudov avaient des adversaires intéressants devant eux. Akhmedov a de bonnes chances de se retrouver sur la carte du 30 janvier. Pour Makhmudov, c’est à confirmer parce que Camille Estephan est en négociations pour un combat aux États-Unis qui pourrait avoir lieu avant le 30 janvier.