/finance/business
Navigation

Bombardier Transport appartiendra à Alstom le 29 janvier

Bombardier Transport appartiendra à Alstom le 29 janvier
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La vente de Bombardier Transport à Alstom devrait être finalisée le 29 janvier prochain, puisque les deux entreprises ont annoncé mardi que toutes les approbations réglementaires nécessaires ont été accordées. 

Il s’agit du dernier obstacle franchi pour la vente de l’entreprise évaluée en octobre à 11 milliards $, soit une baisse de 350 millions $ par rapport à septembre lorsque les fabricants avaient conclu une entente. Alstom avait demandé une réduction de prix en raison des nouvelles difficultés d’exécution que Bombardier Transport a connues au cours des derniers mois.

En soustrayant la dette, le passif et d’autres éléments, la compagnie française versera 8,1 milliards $.

Bombardier touchera donc 5,2 milliards $ pour sa division ferroviaire. La Caisse de dépôt et placement du Québec recevra l’équivalent de 2,9 milliards $ pour sa participation de 34,7 % dans Bombardier Transport.

Au pays, cette entreprise possède des usines à La Pocatière au Québec, ainsi qu'à Thunder Bay et Kingston, en Ontario. Elle a aussi des centres d’ingénierie à Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie, et à Kingston.

Bombardier compte sur l’argent pour alléger sa dette et se concentrer sur les avions d’affaires. Très affecté par la pandémie de COVID-19 qui a cloué l'industrie de l'aviation, le fabricant a affirmé au début novembre qu’elle comptait licencier des employés et réduire ses dépenses.

«Notre structure de coûts aujourd’hui, elle est beaucoup trop imposante pour la grosseur de business qu’on va avoir», avait alors affirmé le grand patron de Bombardier, Éric Martel, au «Journal de Montréal».