/sports/hockey
Navigation

CMJ: Cole Caufield veut se faire pardonner

CMJ: Cole Caufield veut se faire pardonner
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

À l’occasion du Championnat du monde de hockey junior (CMJ), l’espoir Cole Caufield pourrait forcer la main du Canadien de Montréal et s’inviter dans la formation en vue de la prochaine campagne de la Ligue nationale de hockey (LNH).

• À lire aussi: Cole Caufield au camp de la formation américaine

Le nom de Caufield figurait en effet, lundi, à la liste préliminaire de 29 jours qui ont été invités au camp d’entraînement de la formation américaine en vue du CMJ, qui aura lieu bientôt. Les dirigeants de la fédération américaine retiendront 25 athlètes pour le tournoi.

Caufield, sélectionné au premier tour par le Tricolore lors du repêchage de 2019, a toutes les chances de faire partie de la formation officielle, lui qui en était membre l’année dernière. Mais il estime que toutes les rencontres qu’il joue cette saison sont épiées par le CH.

«Je crois que tous les matchs sont un gros facteur, a-t-il dit, dans une entrevue avec le réseau Sportsnet, mardi. Évidemment, le CMJ est une scène bien plus importante puisque tu joues contre les meilleurs de ton âge. Alors j’ai hâte d’y être et c’est une bonne opportunité pour moi.»

Comme des pros

Caufield tentera de faire oublier ses performances de l’année dernière, lorsqu’il avait obtenu un but et deux points en cinq parties. Les Américains avaient alors été éliminés en quart de finale par la Finlande.

«Je n’ai pas performé au niveau que je pouvais et que je voulais, a-t-il concédé. J’y pense depuis qu’on a perdu [en République tchèque], et c’est une chose pour laquelle je me suis entraîné. L’équipe que nous avons présentement, elle est au niveau de la médaille d’or. C’est comme ça qu’on aborde tous les tournois et ce sont les attentes.»

«Nous devons nous entraîner comme des professionnels. Nous y allons pour gagner la médaille d’or. Peu importe l’équipe, il faut faire de son mieux. N’importe quelle équipe peut battre n’importe qui. C’est un tournoi si spécial et [les joueurs] sont chanceux de pouvoir y participer.»

Cette année, le tournoi se déroulera du 26 décembre au 5 janvier, en Alberta.