/opinion/blogs/columnists
Navigation

Est-ce que les carottes sont cuites?

Est-ce que les carottes sont cuites?
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Si la situation sanitaire ne s’améliore pas, Noël ne sera pas très festif.

Le ton de notre premier ministre en conférence de presse, mardi, ne nous donnait pas beaucoup d’espoir. Les adeptes de la pensée positive attendent au 11 décembre avant de déprimer. Car c’est bien le 11 décembre prochain que nous apprendrons s’il y aura fête au village.

Est-ce qu’on se meurt tant que ça de fêter Noël?

Tous les ans, on grogne devant toutes les obligations auxquelles nous devons faire face. Nous rêvons d’un petit Noël bien au chaud, tranquille à la maison avec quelques bons livres, des films et des victuailles.

Il suffit qu’on sache que les festivités pourraient être annulées pour que naisse une irrésistible envie de faire la fête.

Cette année nous aura privés de tous nos points de repères. Même l’approche du temps des Fêtes n’a pas le même parfum.

Reste que pour plusieurs, ce sera difficile de renoncer à ce moment de l’année qui marque une pause pour nous permettre de nous rassembler.

Si on a encore la chance d’avoir ses parents, ou au moins un des deux, et avec des enfants qui rêvent de cadeaux sous le sapin, le temps des Fêtes prend une dimension particulière.

2020 ne fait rien dans le sens du monde.

Nous voilà réduits à négocier avec qui, quand et comment. Les directives qui nous recommandent sept jours à vivre en réclusion avant et après les réunions sont loin d’être faciles à observer.

Interdire toute réunion? Irréaliste aussi. Le gouvernement sait bien qu’il y aura de la désobéissance. Certains se préparent déjà des fiestas clandestines.

En revanche, qui a envie d’être malade? Qui veut se sentir responsable d’avoir contaminé un proche? Sachant la pression énorme exercée sur le système de santé et sur les soignants, qui sont au bout du rouleau...

Ne vaudrait-il pas mieux se résigner?

Des questions qui pèsent lourd dans la balance et appellent des réponses qui ne feront pas l’unanimité.

Attendons encore avant d’acheter la dinde...