/sports/fighting
Navigation

Marie-Ève Dicaire l’oubliée

Dicaire vs Lauren
Photo d’archives, Chantal Poirier Marie-Ève Dicaire

Coup d'oeil sur cet article

Pendant qu’Adonis Stevenson se battait pour sa vie, Marie-Ève Dicaire est devenue championne du monde lors du combat suivant.

• À lire aussi: Soirée d’angoisse

La conquête de la Québécoise avait été reléguée au second plan à ce moment-là. 

« J’ai l’impression que j’ai pu célébrer ma victoire seulement un an plus tard lorsque j’ai rencontré Adonis au Grand Prix (du Canada de Formule 1), a souligné Dicaire. Nous nous sommes parlé pendant quelques minutes.

« Je pouvais enfin être en paix avec ma victoire et je pouvais être contente de la célébrer. Avant de le voir, je ne me donnais pas le droit de le faire. »

En plus de sa rencontre avec Stevenson, ses trois défenses victorieuses de sa ceinture IBF des super-mi-moyennes en 2019 l’ont aidée à mettre un baume sur les tristes événements de l’année précédente.

Champagne dans les mains

Dicaire se souvient très bien des événements qui se sont déroulés après sa victoire.

« Je ne savais juste pas comment vivre cela, a-t-elle raconté. J’étais animée par un sentiment d’impuissance. Ce n’était pas super facile.

« On attendait le retour d’Yvon (Michel) à l’hôtel. Puis, au moment où il a appelé pour nous dire que les nouvelles n’étaient pas bonnes, j’avais le champagne dans les mains. C’était assez spécial. »