/world
Navigation

Russie : arrestation d’un homme soupçonné d’avoir tué 26 femmes

Coup d'oeil sur cet article

MOSCOU | Les enquêteurs russes ont annoncé mardi l’arrestation d’un homme soupçonné d’avoir tué 26 femmes âgées dont il a cambriolé le domicile, en 2011 et 2012.

Radik Taguirov, un serrurier de 38 ans habitant à Kazan, à plus de 800 km à l’est de Moscou, a été appréhendé à l’issue d’un travail « systématique et minutieux » des forces de l’ordre, comprenant plus de 10 000 expertises génétiques, a expliqué dans un communiqué le Comité d’enquête russe, le principal organisme chargé des investigations criminelles en Russie.

Les meurtres ont été commis dans douze régions différentes de ce pays, selon les enquêteurs.

Mais les traces biologiques et les empreintes de chaussures découvertes sur les lieux des crimes ainsi que le « caractère stéréotypé » des actes du meurtrier ont permis de conclure que leur auteur était une seule et même personne, ont-ils précisé.

Radik Taguirov, qui a déjà été jugé en 2009 pour un vol, est en train de passer aux aveux, ont ajouté les enquêteurs.

La Russie a connu ces dernières années les procès de tueurs en série parmi les plus prolifiques du monde.

Un ancien policier sibérien, Mikhaïl Popkov, a été condamné à la prison à vie pour 78 meurtres de femmes commis entre 1992 et 2007. Il violait et tuait ses victimes après leur avoir proposé de faire un tour la nuit, parfois dans une voiture de police en dehors de ses heures de service.

Alexandre Pitchouchkine, surnommé par la presse russe le « tueur à l’échiquier », a été condamné à la prison à vie à Moscou en 2007 pour 48 meurtres, commis essentiellement entre 2002 et 2006. Il a reconnu avoir voulu tuer 64 fois, soit le nombre de cases d’un échiquier.