/entertainment/music
Navigation

Album posthume pour François Jean

Le batteur, décédé le 16 novembre, travaillait sur un disque avec son frère, Marc, et sa sœur, Céline

Marc Céline François Jean
Photo courtoisie, Marc Jean Marc, Céline et François Jean photographiés en studio, il y a environ un an.

Coup d'oeil sur cet article

François Jean travaillait depuis quelques années sur un album familial avec son frère, Marc, et sa sœur, Céline. Et malgré le décès soudain de l’ancien batteur des BB, tout récemment, le disque devrait voir le jour l’an prochain, a mentionné son frère au Journal.

Invité cet été au balado Deviens-tu c’que t’as voulu ?, qui allait s’avérer la dernière entrevue de sa vie, François Jean parlait avec enthousiasme du projet sur lequel il travaillait avec son frère et sa sœur. « On a décidé de se faire un album pour le fun. Si on fait un masterpiece [chef-d’œuvre], on serait fou de ne pas le sortir ! » disait-il.

Le projet, qui comptait au départ seulement les trois membres de la famille Jean (Marc, François et Céline) a vu les musiciens Alain Ricard et Guy Bertrand s’ajouter au groupe, qui se faisait appeler Les DéJEANtés.

Mais le 16 novembre dernier, tout allait changer. À seulement 60 ans, François Jean décédait de causes naturelles. Après avoir encaissé le choc, les quatre musiciens restants ont convenu de poursuivre le projet.

« Dans les jours qui ont suivi son décès, tous les avis concordaient, mentionne Marc Jean. Il ne fallait pas lâcher. Tout le monde voulait continuer. »

Quatre ou cinq chansons ont été enregistrées en studio avec François, mentionne celui qui s’est aussi fait connaître sous le nom de Marc Javelin dans les années 1990, auprès de Marie Carmen et des BB. Lui-même ajoutera quelques pièces de son cru pour en arriver à un album complet qui devrait sortir vers la fin de 2021.

  • Écoutez la chronique culturelle d’Anaïs Guertain-Lacroix à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

À temps perdu

En 1996, après avoir quitté Les BB, François Jean tentait l’aventure en solo avec l’album Moi. Le disque, qui comptait l’extrait Rassurez-moi docteur, avait connu un succès respectable de ventes. Mais les mauvaises habitudes festives du batteur avaient fini par faire avorter le projet.

Travaillant comme facteur depuis 2011, François Jean continuait toujours d’écrire des chansons à temps perdu. C’est en parlant avec son frère, Marc, que les deux s’étaient dit qu’ils pourraient plancher sur un album. « François nous avait amené un démo avec 11 chansons, dit Marc. On en avait sélectionné sept sur lesquelles travailler. »

« Je savais que François était sûr que cette fois-là, il allait faire un truc qui lui ressemble encore plus, ajoute-t-il. [...] Ce sera très organique, avec des trucs super heavy et d’autres bien smooth. »