/news/education
Navigation

Opération de recrutement à venir dans les services de garde, promet le ministre Lacombe

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe
Photo d'archives, Simon Clark Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, annoncera sous peu le lancement d’une vaste «opération de recrutement» pour combler les besoins criants de main d’œuvre dans les services de garde à court terme, alors que des partis d’opposition l’accusent de s’être traîné les pieds dans ce dossier.

• À lire aussi: Des parents lancent un cri du coeur

Québec prévoit lancer «au cours des prochains jours» un appel à la population afin d’aller prêter main-forte dans les centres de la petite enfance, a indiqué au Journal le ministre Lacombe. 

«C’est le pansement dont on a besoin dans l’immédiat, dans l’urgence de la situation, pour recruter du personnel qui n’est pas nécessairement formé, mais qui va aider les CPE dans leurs tâches», a-t-il affirmé. 

Mercredi, des parents ont interpellé le gouvernement Legault à ce chapitre, dans une lettre ouverte ayant récolté plus de 7600 signatures. Il est si difficile de trouver des remplaçants cet automne dans certains CPE que des directions doivent parfois demander à des parents de garder leur enfant à la maison, faute de personnel. 

Le ministre travaille par ailleurs à un plan d’action «à plus long terme» pour valoriser la profession et s’assurer que davantage de jeunes s’inscrivent dans des programmes d’éducation à l’enfance au cégep. Il s’agit de mesures «dont on a cruellement besoin», a-t-il précisé. 

De son côté, la députée péquiste Véronique Hivon reproche au ministre Lacombe de s’être traîné les pieds dans ce dossier depuis son arrivée en fonction, comparant la situation avec la pénurie de préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD ce printemps. 

«On ne peut pas se permettre d’arriver au même point de rupture avec les éducatrices, mais malheureusement, c’est ce qui semble se dessiner. Quand c’est rendu que des CPE ne peuvent plus offrir les services par manque d’éducatrices [...] c’est que la situation est très grave», a-t-elle affirmé. 

Du côté de Québec solidaire, la députée Christine Labrie presse aussi le gouvernement Legault de mettre en place un plan de recrutement massif dans les CPE, comme ce qui a été fait pour les préposés aux bénéficiaires. «On en est au point où il y a des bris de services. Plus la CAQ attend avant de réagir, plus la situation dégénère», a-t-elle déclaré. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.