/world/pacificasia
Navigation

Vaccins gratuits à toute la population japonaise

Coup d'oeil sur cet article

Le Japon fournira gratuitement des vaccins contre le coronavirus aux 126 millions d’habitants du pays, en vertu d’un projet de loi adopté mercredi au moment où l’archipel fait face à une recrudescence des infections.

Le projet de loi, qui stipule que le gouvernement couvrira tous les coûts des vaccins, a été approuvé par la chambre haute du Parlement, après avoir obtenu l’aval de la puissante chambre basse.

Le Japon a déjà précommandé des vaccins pour 60 millions de personnes auprès de l’entreprise pharmaceutique Pfizer et pour 25 millions de personnes supplémentaires auprès de la société de biotechnologie Moderna. Il a également confirmé qu’il recevrait 120 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca.

Pfizer et Moderna cherchent déjà à obtenir une autorisation d’utilisation d’urgence aux États-Unis et en Europe après que des tests cliniques ont montré que leurs vaccins étaient, selon ces entreprises, extrêmement efficaces.

L’adoption du projet de loi intervient deux semaines après que le Premier ministre a déclaré que le Japon était en «alerte maximale» après avoir enregistré un nombre record de nouveaux cas de coronavirus.

Le Japon a été relativement épargné jusqu’ici par l’épidémie, avec quelque 2 170 décès et 150 000 cas, et n’a pas imposé les mesures de confinement qu’on observe ailleurs dans le monde.

Mais il fait face maintenant à une nouvelle vague avec un nombre record d’infections quotidiennes.

La gouverneure de Tokyo a exhorté les habitants à éviter les sorties non essentielles et a demandé aux commerces servant de l’alcool de fermer plus tôt, bien que ces nouveaux appels ne comportent aucun mécanisme