/opinion/columnists
Navigation

À hurler de rire!

Coup d'oeil sur cet article

Je ne sais pas comment réagir face au mouvement woke et à toute cette culture de la censure. 

Parfois, je suis en colère.

D’autres fois, je trouve leurs arguments tellement stupides que j’ai juste envie de rire.

Onze ans d'âge mental

Prenez Rafaël Ouellet. 

Le gars a réalisé plusieurs séries à succès : Ruptures, Cheval Serpent, Fatale-station, Nouvelle adresse.

Bref, ce n’est pas n’importe qui.

Or, il y a quatre jours, cet ARTISTE (donc, par essence, grand défenseur de la liberté d’expression) a écrit sur son compte Twitter à propos de Mathieu Bock-Côté : « Lorsque je croise le livre de bock-chose en librairie, je le change de section, je le mets derrière des beaux livres, je m’amuse. C’est pas de la censure, c’est de la résistance ! »

Je ne sais pas combien d’heures j’ai passées à farfouiller dans des librairies. Or, jamais il ne m’est venu l’idée de faire ça. Avec aucun livre. Même d’un auteur d’extrême gauche.

Primo, parce que je ne suis ni un fasciste ni un fanatique religieux. 

Secundo, parce que je n’ai pas 11 ans.

Or, non seulement ce type s’amuse à cacher des livres qu’il n’aime pas (tout un résistant, Jean Moulin et Alexandre Soljenitsyne doivent être fiers de lui), mais il s’en vante !

Vous ne trouvez pas ça pathétique ?

Risible ?

Et j’imagine que ses petits amis du merveilleux monde du showbiz vont lui taper sur l’épaule en disant : « Wow, bravo, Rafaël, quel courage ! »

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau sur QUB radio:

Un autre cas de censure

Et attendez, j’ai un autre cas niaiseux.

Le commentateur et candidat à la chefferie du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, devait prononcer un discours sur l’iniquité entre les générations au Collège Bois-de-Boulogne, à l’invitation du département d’économie-administration. 

L’iniquité entre les générations, c’est le dada d’Éric. Son cheval de bataille. C’est pour ça qu’il est devenu un personnage public.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Car il était écœuré de voir des cinquantenaires grisonnants et bedonnants organiser de beaux gros partys sur le bras des contribuables, puis refiler la facture à leurs enfants. 

(Regardez la dernière mise à jour économique de Justin, vous allez tout comprendre.) 

Or, sa conférence a été annulée par l’administration du collège. 

Pourquoi ?

Un, parce qu’il y a quelques semaines, Éric Duhaime a organisé une manif critiquant des mesures sanitaires du gouvernement, qu’il jugeait excessives. 

(À ce que je sache, on a le droit de critiquer le gouvernement, Éric n’est pas un coucou complotiste, il pose des questions parfaitement légitimes, que l’on soit d’accord avec lui ou pas, et puis sa conférence n’avait rien à voir avec ça...)

Et deux, parce qu’il risque de faire de la peine aux petits lapins.

Faites attention aux lapins!

C’est ce qu’a dit Fatima Hariri, la représentante de l’Association étudiante du Collège Bois-de-Boulogne :

« Nous sommes tout à fait d’accord avec la décision du Collège d’annuler la conférence plutôt que de risquer d’entendre des propos non inclusifs et blessants par rapport à certains de nos étudiantes et étudiants. Il est préférable d’opter pour des conférenciers qui apportent des discours qui nous rassemblent plutôt que de nous diviser. » 

Et le DG du collège, le très courageux Guy Dumais, est tout fier de cette position !

Ce n’est pas à hurler de rire ?