/news/transports
Navigation

Deux organismes proposent d’allonger le tunnel du tramway dans Saint-Roch

Deux organismes proposent d’allonger le tunnel du tramway dans Saint-Roch
Photo courtoisie Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Vivre en Ville et Équiterre suggèrent à la Ville de Québec et au gouvernement Legault de prolonger le tunnel du futur tramway de 600 mètres dans Saint-Roch, quitte à raccourcir celui en Haute-Ville pour financer l’opération.

• À lire aussi: Tramway: les acquisitions de terrains reportées en 2021

La sortie des deux organismes environnementaux survient alors que la Ville est en pleine négociation avec le gouvernement au sujet du tracé du tramway et de la desserte des banlieues.  

Un tunnel plus long dans Saint-Roch – qui émergerait au pôle Saint-Roch à l’entrée de la ville au lieu du jardin Jean-Paul-L’Allier, aurait le mérite, disent-ils, de permettre à des Métrobus d’accéder plus facilement au centre-ville en libérant l’espace, prévu pour le tramway, sur la rue de la Couronne.  

Deux organismes proposent d’allonger le tunnel du tramway dans Saint-Roch
Illustration courtoisie

Christian Savard, de Vivre en Ville, reconnaît d’emblée que cette proposition entraînerait inévitablement des dépassements de coûts par rapport au budget de 3,3 G$, lequel est figé, ont répété à plusieurs reprises des ministres du gouvernement Legault.  

«C’est le dernier coup à donner pour rendre le projet 100% solide. Tant qu’à faire le projet, c’est maintenant qu’il faut le faire. Le gouvernement devrait mettre des sous sur la table pour faire ce dernier bout-là», plaide M. Savard.  

Un tunnel plus court en Haute-Ville

Afin d’économiser – ailleurs dans le projet – il propose donc de sacrifier le tunnel long en Haute-Ville, sur René-Lévesque, et de s’en tenir à un tunnel court qui aboutirait au Grand Théâtre, au lieu de se rendre en souterrain jusqu’à la rue des Érables.  

Vivre en Ville et Équiterre militent également pour de nouveaux circuits Métrobus afin d’améliorer la desserte des banlieues. L'un de ceux-là relierait le centre-ville au quartier Lebourgneuf et au boulevard Bastien, en passant par le secteur Pointe-aux-Lièvres, Expo Cité, le boulevard Wilfrid-Hamel et le boulevard Pierre-Bertrand.  

Les deux organismes affirment également que la Ville de Québec doit profiter de l’élargissement du boulevard Hochelaga pour convertir la troisième voie en voie réservée pour le transport collectif. Ces voies réservées, dans un secteur névralgique de Sainte-Foy, permettraient de prolonger des parcours structurants provenant de Beauport et Lévis, font-ils valoir.