/news/provincial
Navigation

Le projet de la nouvelle centrale de police de Québec avance

La décontamination du terrain et la démolition de trois maisons ont été achevées

text1
Photos courtoisie Nouvelle esquisse de la future centrale de police de Québec, à Charlesbourg. En mortaise, maquette de l’édifice F.-X. Drolet.

Coup d'oeil sur cet article

Signe de l’avancement du projet de la nouvelle centrale de police, à Charlesbourg, la Ville de Québec a confirmé mercredi avoir achevé, en novembre, la décontamination du terrain et la démolition de trois bâtiments qui s’y trouvaient. 

Les travaux de construction doivent toujours débuter au printemps 2021 pour s’achever à la fin de 2023. Le Journal a mis la main sur une toute nouvelle esquisse du bâtiment.

«Le projet de nouvelle centrale de police sur le boulevard Louis-XIV avance selon l’échéancier prévu : la décontamination du terrain a été complétée et les trois résidences sur le site ont été démolies en novembre», a affirmé le porte-parole de la Municipalité David O’Brien.

Selon lui, « la Ville est présentement à la conception des plans et devis finaux. Les prochaines étapes visent l’élaboration des appels d’offres des premières phases de construction ».

Appelée à commenter, Martine Fortier, présidente de la Fraternité des policiers, a mentionné que «nous nous réjouissons de la concrétisation de ce projet, attendu depuis plus de 10 ans. Espérons que le processus ne se verra pas entravé et que les objectifs seront atteints en temps voulu».

Maison patrimoniale sauvée

Située sur le site de la future centrale, une maison patrimoniale du 485, boulevard Louis-XIV – construite en 1898 – a été sauvée des pics des démolisseurs. 

Achetée par la Ville de Québec, elle sera relocalisée à 800 mètres de son emplacement actuel. Sa future vocation n’a pas encore été précisée, mais on sait d’ores et déjà que les coûts de cette relocalisation ne seront pas puisés à même le budget de la centrale de police. 

«La Ville est à élaborer un appel d’offres pour la relocalisation prévue au printemps 2021. [Cela] permettra d’établir ce coût complémentaire afin de préserver cette maison patrimoniale sur un nouveau terrain», a ajouté M. O’Brien. 

En juin 2019, au moment de l’achat du terrain de 60 000 mètres carrés par la Ville, la Société d’histoire de Charlesbourg avait exprimé son inquiétude quant au sort réservé à la vieille maison. 

Réorganisation policière

La réorganisation du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) comprend également le déménagement de la Cour municipale et la construction d’un poste de quartier à l’édifice F.-X. Drolet, dans Saint-Roch. 

Des retards dans le processus de décontamination font cependant en sorte que les travaux vont y débuter en avril 2021, au lieu de novembre 2020. 

Le dossier de la réorganisation du SPVQ a connu de multiples rebondissements au cours des dernières années. 


Selon les derniers chiffres disponibles, le coût total est de 124 M$. Mais il faudra assurément y ajouter des sommes supplémentaires – qui restent à déterminer – pour la décontamination du terrain de l’édifice F.-X. Drolet.

La future centrale de police de Charlesbourg 

Située à l’intersection du boulevard Louis-XIV et de l’autoroute Laurentienne 

  • Coût du projet (en incluant les 3 M$ pour l’acquisition du terrain) : 101,5 M$ 
  • Bâtiment de protection civile de 6 étages, dont 1 niveau en souterrain pour le stationnement tempéré des véhicules de patrouille 
  • Elle regroupera sous un même toit 750 policiers et civils  
  • Les policiers de plusieurs unités y déménageront  
  • Terrain de 60 000 m2 
  • Superficie du bâtiment : 14 500 m2 
  • Début des travaux au printemps 2021 et fin des travaux en novembre 2023