/sports/hockey
Navigation

ÉCJ peut oublier Lafrenière

Les Rangers de NY ne prêteront pas leur premier choix à Équipe Canada junior

SPO-CANADA VS CZECH REPUBLIC
Photo d’archives Alexis Lafrenière n’endossera plus la flanelle canadienne au Championnat mondial junior.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Équipe Canada junior peut faire son deuil d’Alexis Lafrenière. Le premier choix au total du dernier repêchage de la LNH ne sera pas prêté à la sélection nationale par les Rangers de New York.

Hockey Canada en a fait l’annonce jeudi soir.

« Après une série de discussions avec les Rangers de New York, Hockey Canada a été informée qu’Alexis Lafrenière ne serait pas libéré en vue de représenter le Canada au Championnat mondial junior 2021 de l’IIHF à Edmonton. Même si nous sommes déçus qu’Alexis ne puisse pas se joindre à notre équipe au Mondial junior, nous comprenons et respectons la décision des Rangers », a expliqué le vice-président des équipes nationales, Scott Salmond, dans une brève déclaration.

Les Rangers et le clan Lafrenière avaient jusqu’à dimanche pour décider si le Québécois était prêté ou non puisqu’au-delà de cette date, aucune équipe ne peut ajouter d’élément à sa formation.

LONGUE RÉFLEXION

Les deux partis attendaient tout d’abord de connaître le dénouement des négociations entre la LNH et son Association des joueurs en vue d’un retour au jeu, mais le dossier traîne toujours.

Comme Le Journal l’expliquait dans son édition de jeudi, tant les Rangers que le Lafrenière et son entourage étaient très réticents à ce que l’ailier québécois participe au Championnat mondial de hockey junior, du 25 décembre au 6 janvier prochain, en raison des risques de blessure.

Une blessure à long terme aurait non seulement privé les Rangers de leur nouveau joueur vedette, mais aurait également eu des conséquences financières importantes à long terme pour le hockeyeur de 19 ans. Pour résumer, si Lafrenière devait rater la prochaine saison en raison d’une blessure, le début de son contrat d’entrée serait repoussé à l’an prochain puisqu’il n’a pas joué les dix matchs nécessaires à ce que la première année de son contrat s’enclenche. Ce faisant, il repousserait aussi l’année de son accès à l’autonomie complète, un moment qui permet aux joueurs de sa trempe de prendre le contrôle total de sa destinée et de signer le contrat de sa vie.

Les deux clans ont donc officiellement jugé, jeudi, que l’ancien de l’Océanic de Rimouski n’avait plus rien à prouver au niveau junior et que les risques étaient trop grands, surtout que Lafrenière a remporté la médaille d’or l’an dernier et été nommé le joueur par excellence de la compétition.

Jack Hughes
Photo AFP
Jack Hughes

HUGHES NON PLUS

Par ailleurs, les Devils du New Jersey ont aussi annoncé jeudi qu’ils ne prêteraient pas le joueur de centre Jack Hughes à la formation américaine. Hughes, le premier choix au total du repêchage de 2019, a disputé la totalité de la dernière saison dans la LNH, mais, à 19 ans, demeurait admissible pour le tournoi.

« Nous avons besoin que Jack se concentre sur les Devils, a mentionné le directeur général des Devils Tom Fitzgerald au collègue Mike Morreale du NHL.com. Durant la pandémie, Jack a eu du temps pour gagner de la force et prendre du poids afin d’être prêt pour le retour au jeu dans la LNH. »